Mots-clés |
  • botanique

Biographie de Fabienne Gambrelle

Ecrivain

PDF

Sa biographie

Gourmande de naissance, historienne de formation, et écrivain de métier, Fabienne Gambrelle écrit des livres, et des films d’animation pour des séries télévisées destinées aux enfants (par exemple, la série Combo Ninõs actuellement diffusée sur TF1, ou la série Paco, Nouky et Lola, visible sur FRANCE 5).

Elle a publié plusieurs livres sur l’histoire des métiers, au sein de l’agence d’historiens conseils Public Histoire, spécialisée dans l’histoire des entreprises, françaises ou internationales. Elle a ainsi travaillé sur l’histoire d’Alcatel Alsthom, de Rhône-Poulenc, ou de plusieurs sociétés d’autoroute.

Passionnée de danse et de cirque, Fabienne Gambrelle a également signé un essai sur l’acrobate Alexandre del Perugia (manuscrit.com, 2003), ainsi qu’un roman jeunesse sur le thème de la capoeira, cette lutte afro-brésilienne, née au temps de l’esclavage et qui se pratique en musique : il s’agit de Julien apprenti capoeira (Capoeira Paname éditions, 2005).

Dans la collection « Secrets d’ateliers » des éditions Solar, Fabienne Gambrelle a coécrit cinq ouvrages sur les métiers d’art : Tapisser les sièges, réalisé avec le tapissier Arnaud Balavoine (2004), Les mosaïques, avec le mosaïste Verdiano Marzi (2005), Les laques, avec le laqueur Catherine Nicolas (2006), Les chapeaux, avec la modiste Estelle Ramousse (2007) et Les Poteries, avec la céramiste Valeria Polsinelli.

Fabienne Gambrelle s’intéresse également à l’histoire de la gastronomie et de la gourmandise : elle a réalisé 100% Pain, avec le boulanger Éric Kayser et le critique gastronomique Jean-Claude Ribaut (Solar 2004, réed. 2006). Cet ouvrage a obtenu le prix du livre gourmand en 2004.

Fabienne Gambrelle est aussi l’auteure d’un Éloge des pâtes (Solar, 2005), et d’un ouvrage réalisé avec le chocolatier Michel Richart : Ma langue au chocolat (Flammarion, 2008). Ce petit livre, qui recense tous les mots du cacao, s’apparente à un jeu littéraire autour du chocolat, dans lequel Fabienne Gambrelle rend hommage à ses écrivains préférés. Il est paru au mois d’octobre dernier, en même temps que le Coffret "Epices", illustré par la photographe Sophie Boussahba chez Flammarion.

Dans ce coffret, composé de deux livres, l’un sur l’histoire et l’autre sur le goût des épices, on apprend notamment que le cacao est considéré comme une épice, de même que l’encens, premier des parfums, qui entre dans la cuisine des pays de la péninsule arabique, où cette gomme résine se récolte sur les arbres du désert.

Son métier au quotidien

La journée commence dans la fumée d’un bâton d’encens, avec les informations de la rédaction de France Culture, et une tasse de thé aux épices. Dans un demi-sommeil, je rêve et commence à écrire dans le prolongement de la nuit, reposante. J’imagine une histoire, j’invente une accroche, je trouve enfin la manière d’écrire le début ou la fin d’un livre, ou d’un film.

Après cette première séance d’écriture matinale, j’éteins la radio, je reprends un thé, et je peux enfin répondre au téléphone, assister à des réunions, ou me rendre à la Grande Bibliothèque.

Au rez-de-jardin, face au jardin clos, je me documente sur les sujets à traiter. Ma formation d’historienne m’a fait comprendre l’importance de l’archive et de la nécessité d’aller à la source.

Les informations écrites seront croisées avec celle des professionnels que je rencontre. Pour les épices, il y a l’épicier du quartier, intarissable sur ses produits, et le triturateur d’épices Philippe Hass des Epiceries fines Eric Bur. Il y a encore les marchands de Belleville et les vendeuses des marchés d’Inde, du Vietnam, des Antilles, du Mexique ou du Brésil, rencontrées lors de mes voyages, qui m’ont expliqué leur manière d’employer les épices, et livré parfois ce qu’elles présentaient comme des secrets de famille.

Enfin, il faut humer, déguster, comparer, décider, imaginer. Le travail se prolonge parfois au cours de la soirée, lors du dîner, avec, dans une main, un fourchette, dans l’autre une crayon, afin de noter les sensations, les impressions et les idées, qui fourniront la matière du texte à écrire le lendemain. Car l’expérience sensible complète les lectures et la documentation de manière décisive. Elle ajoute l’émotion et donne le ton personnel qui caractérisera le livre ou le film à venir.

Que j’aie à écrire un texte documentaire, ou une fiction, le travail se déroule de la même manière, alternant rêveries, recherche, et longues séances de rédaction lors desquelles le texte se construit mot à mot, jour après jour, à la manière d’une dentelle, avec finesse et précision.

Sa dédicace

Je remercie Futura-Sciences d’accueillir dans ses pages le sujet des épices, qui oscille sans cesse entre rêve et réalité, science et légende, qui sont autant de dimensions complémentaires dans la vie des êtres humains.

Ses dossiers

  • Les épices : histoire et senteurs des épices

    La variété des épices rend leur définition malaisée et pourtant, on connaît les épices. Spontanément on les reconnaît, même si certaines sont moins célèbres que d’autres, tels la maniguette ...