Mots-clés |
  • zoologie,
  • mammifère,
  • banquise

Phoque rubané

PDF

Phoque rubané (Zimmermann 1783) - Histriophoca fasciata

  • Ordre : Carnivora
  • Sous-ordre : Caniformia
  • Famille : Phocidae
  • Genre : Histriophoca
  • Taille : 1,40 à 1,60 m
  • Poids : 65 à 95 kg
  • Longévité : 20 à 25 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du phoque rubané

Le phoque rubané possède un corps rond et massif en forme d'amande. Les adultes à partir de la quatrième année sont reconnaissables à leur fourrure noire barrée de bandes blanches. L'une d'elles cerne le cou, une autre la queue, et les deux autres sont placées en cercle sur les flancs, englobant les palettes natatoires postérieures. La tête du pinnipède est petite et le museau court. Les nageoires et la queue sont réduites à leur plus simple expression.

Phoque à ruban. © M. Cameron, NOAA, domaine public
Phoque à ruban. © M. Cameron, NOAA, domaine public

Habitat du phoque rubané

On trouve le phoque rubané uniquement dans la zone arctique du Pacifique entre la mer de Béring et celle d'Okhotsk. C'est un animal qui vit en eaux libres en été et en automne, et que l'on trouve sur la banquise ou les glaces flottantes en hiver et au printemps. Compte tenu de sa discrétion et du fait qu'il ne vienne que rarement à terre, on sait peu de choses sur ses habitudes.

Comportement du phoque rubané

Les mœurs du phoque rubané ne sont pas bien connues. C’est un animal plutôt solitaire en dehors des périodes de reproduction. Il peut plonger à 200 mètres de profondeur pour chercher sa nourriture et recherche les zones à forte couverture de glace car l’animal n’utilise que très peu les glaces dérivantes. Il a une préférence pour la banquise fragmentée dans laquelle il peut creuser des trous de respirations à condition que la couche de glace n’excède pas 15 cm. Leurs parcours migratoires lors de la débâcle de la banquise ne sont pas connus. Il semblerait qu’ils soient totalement pélagiques une partie de l’année. Le pinnipède est d’un naturel craintif et ne se laisse pas approcher par l’Homme. Ses prédateurs principaux sont l'orque et l'ours polaire.

Phoque rubané femelle. © Budd Christman, NOAA, domaine public
Phoque rubané femelle. © Budd Christman, NOAA, domaine public

Reproduction du phoque rubané

Les accouplements ont lieu sur une période très courte entre la fin avril et début mai. Après une implantation différée de l'œuf variant entre deux et trois mois, la femelle donne naissance à un unique petit onze ou douze mois plus tard. Il tête sa mère pendant un mois avant de la quitter, mais il reste encore quelques semaines sur la glace, le temps de perdre sa toison juvénile. La femelle atteint la maturité sexuelle entre deux et cinq ans, tandis que le mâle met un peu plus de temps, entre trois et six ans.

Régime alimentaire du phoque rubané

Le phoque rubané se nourrit essentiellement d'espèces pélagiques, poissons et céphalopodes, et occasionnellement de crustacés.

Menaces sur le phoque rubané

Bien que le phoque rubané ait été chassé comme ses autres cousins pour sa fourrure, il a été relativement épargné du fait qu'il ne vive pas en colonies. Sa chasse n'étant pas rentable et l'Union soviétique ayant limité la chasse de l'espèce en 1969, les effectifs sont actuellement estimés à 250.000 individus. Les États-Unis quant à eux, par le biais de la National Oceanic and Atmospheric Administration et de la National Marine Fisheries Service, ont estimé que les données étaient insuffisantes à ce jour pour décider d’une interdiction totale de la chasse sur le territoire américain, d’autant que les chasses de subsistance par les populations indigènes ne semblent pas compromettre la survie de l'espèce. 

Photo d'un phoque rubané. © Budd Christman, NOAA, domaine public Photo d'un phoque rubané. © Budd Christman, NOAA, domaine public

Phoque rubané - 3 Photos


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires