Mots-clés |
  • zoologie,
  • mammifère

Phoque gris

PDF

 

Phoque gris (Fabricius 1791) - Halichoerus grypus

  • Ordre : Carnivora
  • Sous-ordre : Caniformia
  • Famille : Phocidae
  • Genre : Halichoerus
  • Taille : 2,00 à 4,00 m
  • Poids : 180 à 500 kg
  • Longévité : 25 à 35 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du phoque gris

La forme du corps du phoque gris est vaguement conique et allongée. Le pelage des mâles est court, gris foncé et ponctué de taches plus claires. Chez la femelle le poil est généralement gris argenté et constellé de taches sombres. La tête est longue et le museau fin. Les palettes natatoires antérieures et la queue sont courtes et larges. Les oreilles sont petites et peu discernables. La taille du mâle est légèrement supérieure à celle de la femelle.

Phoque gris. © Andreas Trepte, CCA-SA 2.5 Generic license
Phoque gris. © Andreas Trepte, CCA-SA 2.5 Generic license

Habitat du phoque gris

Le phoque gris se rencontre le long des côtes rocheuses émaillées de plages de l'Atlantique nord, depuis le Canada jusqu'aux rivages armoricains et en mer Baltique. Les populations les plus importantes se trouvent sur les îles britanniques : Irlande, Man, Hébrides, Orcades et Shetland principalement, mais également les Féroé, ainsi qu'en Écosse.

Rookerie de phoques gris. © Andreas Trepte, CCA-SA 2.5 Generic license
Rookerie de phoques gris. © Andreas Trepte, CCA-SA 2.5 Generic license

Description du phoque gris

Le phoque gris dont on distingue deux sous-espècesHalichoerus grypus grypus et Halichoerus grypus macrorhynchus, est un animal grégaire qui vit en petits groupes bruyants. Placide et farouche, l'espèce s'installe généralement dans des endroits éloignés des activités humaines. Le pinnipède est tout autant capable de « faire du gras » allongé sur les rochers, que de rester au fond de l'eau au milieu des algues pour se reposer. Dans ce dernier cas il remonte à la surface régulièrement pour respirer. Le corps dressé à la verticale, il pratique alors la position dite de la bouteille. Il est capable d'atteindre 130 mètre de profondeur lors des plongées et de rester en apnée une vingtaine de minutes. Il se déplace en ondulant du corps sans s'aider de ses membres.

Phoque gris mâle. © Andreas Trepte, CCA-SA 2.5 Generic license
Phoque gris mâle. © Andreas Trepte, CCA-SA 2.5 Generic license

Reproduction du phoque gris

Les accouplements ont lieu de novembre à décembre sous nos latitudes et un peu plus tard dans le nord-est canadien. La femelle généralement met bas un seul jeune, parfois deux, au terme d'une gestation de onze à douze mois, compte tenu d'une implantation différée de l'œuf d'environ trois mois. La plupart du temps, la naissance a lieu à terre, mais elle peut se produire dans l'eau. Lors de son expulsion le petit mesure de 0,80 à 0,90 mètre et pèse de 15 à 17 kg.  La mère allaite son petit pendant trois semaines, au bout desquelles ce dernier perd sa fourrure duveteuse blanchâtre de naissance qui lui a valu le surnom de blanchon, appelée lanugo. Les mâles sont sexuellement matures vers trois ou quatre ans, tandis que les femelles le sont à cinq ans. Mais les accouplements ont rarement lieu avant la huitième année.

Blanchon. © Andreas Trepte, CCA-SA 2.5 Generic license
Blanchon. © Andreas Trepte, CCA-SA 2.5 Generic license

Régime alimentaire du phoque gris

Le phoque gris se nourrit surtout de poissons autant benthiques que pélagiques comme les lançons qui constituent l'essentiel de son alimentation. Mais il mange également des merlus, des cabillauds, des colins et même des céphalopodes.

 
Phoques gris. © Yummifruitbat, CCA-SA 2.5 Generic license

Menaces sur le phoque gris

Les populations de phoques gris sont relativement stables et les menaces qui pèsent sur l'animal touchent principalement les jeunes qui sont régulièrement capturés dans les filets maillants. Il y a peu encore, les jeunes à la fourrure immaculée, appelés blanchons, étaient tués en grand nombre au Canada par les phoquiers à l'aide de bâtons munis d'une pointe : les hakapiks (gourdin en langue inuit). Cette chasse sanglante et injustifiable a heureusement été interdite en 1987 sous la pression des défenseurs de la cause animale, mais le ministère canadien de la Pêche accorde encore des quotas de chasse dans certains secteurs. En 2006, 350.000 phoques sur un effectif de 5,8 millions ont ainsi pu être abattus, au fusil paraît-il...  

Photo de phoques gris. © Adam Cuerden, domaine public Photo de phoques gris. © Adam Cuerden, domaine public

Phoque gris - 6 Photos


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires