Mots-clés |
  • zoologie

Petit pingouin

PDF

Pingouin torda (Linnaeus 1758)- Alca torda

  • Ordre : Charadriiformes
  • Famille : Alcidae
  • Genre : Alca
  • Taille : 0,35 à 0,45 mètre (envergure 0,70 mètre)
  • Poids : 500 à 750 grammes
  • Longévité : 13 à 18 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du pingouin torda

Le pingouin torda ou petit pingouin est un oiseau de mer bicolore aux ailes courtes et de petite taille. La partie supérieure du corps, la nuque, la tête et le bec sont noirs, tandis que le dessous des ailes, le ventre et la poitrine sont blanc immaculé. Les ailes courtes et arrondies, et le bec surélevé et aplati latéralement, sont traversés par une fine rayure blanche. Les pattes palmées sont gris foncé. 

Petit pingouin. © Gsd97jks, domaine public
Petit pingouin. © Gsd97jks, domaine public

Habitat du pingouin torda

Le petit pingouin se trouve dans l’Atlantique nord depuis les États-Unis, jusqu’en Europe (Islande, Scandinavie, Grande Bretagne et même France) et au nord-ouest de la Russie. C’est un oiseau essentiellement pélagique qui ne revient à terre que pour la saison de reproduction. L’oiseau hiverne en grand nombre au large des côtes atlantiques françaises, en Manche et en mer du Nord.

Petits pingouins accompagnés de guillemots de Troïl et de grands cormorans. © Jörg Hempel, CC-by-SA 2.0
Petits pingouins accompagnés de guillemots de Troïl et de grands cormorans. © Jörg Hempel, CC-by-SA 2.0

Comportement du pingouin torda

Le pingouin torda niche en colonies lâches sur les falaises et les côtes rocheuses continentales et insulaires. C’est un oiseau sociable et grégaire lors de la période de reproduction. Il se déplace gauchement sur le sol car ses pattes sont placées très en arrière du corps, tandis que son vol est rapide, bref et saccadé. La petitesse de ses ailes ne lui permet pas d’effectuer de longs vols, ni de planer. Il est par contre parfaitement à l’aise dans l’eau. Pour pêcher, le pingouin s’allie en bande. Il est rapide et capable d’effectuer des plongées de plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Ses vocalisations ressemblent à des cris et des plaintes rauques.

Pingouin torda et guillemots. © T.Müller, GNU FDL Version 1.2
Pingouin torda et guillemots. © T.Müller, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du pingouin torda

Le pingouin torda niche aussi bien à l’air libre que dans des terriers, comme le macareux moine. La femelle pond un œuf conique et unique à même la roche. Celui-ci est couvé alternativement par le mâle et la femelle pendant environ un mois avant d’éclore. Le jeune reste au nid pendant trois semaines avant de prendre son indépendance. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle au bout de deux ou trois ans. Au terme de cette période qu’ils ont passée en pleine mer, ils reviennent sur le lieux de leur naissance pour se reproduire à leur tour.

Petit pingouin et son poussin. © Johann Dréo, CC-by-SA 1.0
Petit pingouin et son poussin. © Johann Dréo, CC-by-SA 1.0

Reproduction du pingouin torda

Le pingouin torda consomme surtout du poisson, mais il se nourrit aussi de crustacés, de mollusques

Menaces sur le pingouin torda

Le pingouin torda est régulièrement victime de la pollution aux hydrocarbures provoquée par le dégazage en pleine mer. En effet, lorsqu’il plonge pour capturer du poisson, il lui arrive d’émerger dans une nappe de pétrole où il s’englue. Il est également menacé par les filets maillants dans lesquels il s’emmêle lors de ses plongées. Les populations relictuelles des côtes bretonnes sont passées de 500 couples en 1960 à 25 couples de nos jours. Si le pingouin torda n’est classé qu’en préoccupation mineure au regard de l’ensemble de ses effectifs dans l’hémisphère nord, c’est devenu l’oiseau le plus menacé de France. 

Photo d'un petit pingouin. © Manuel Anastacio, CC by 2.0 Photo d'un petit pingouin. © Manuel Anastacio, CC by 2.0

Petit pingouin - 5 Photos


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires