Mots-clés |
  • zoologie

Mergule nain

PDF

Mergule nain (Linnaeus 1758) - Alle alle

  • Ordre : Charadriiformes
  • Famille : Alcidae
  • Genre : Alle
  • Taille : 17 à 19 cm (envergure 35 à 45 cm)
  • Poids : 140 à 170 g
  • Longévité : 13 à 16 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du mergule nain

Le mergule nain est le seul alcidé de sa taille. Cette dernière est moitié moindre que celle du macareux moine. L’oiseau arbore un plumage noir sur la tête, le cou, la nuque, le dos, les ailes et sur la queue qui est petite et arrondie. Sa poitrine par contre est totalement blanche. Le bec est petit et large. Les pattes courtes et palmées sont noires. Le mâle est généralement plus trapu que la femelle et son bec est plus long. En vol, les ailes étendues, l'extrémité des rémiges est marquée d'une large bande alaire blanche. 

Couple de mergules nains. © Michael Haferkamp, GNU FDL Version 1.2
Couple de mergules nains. © Michael Haferkamp, GNU FDL Version 1.2

Habitat du mergule nain

Le mergule nain fréquente les régions arctiques de l’Atlantique et mène une vie presque totalement pélagique en dehors des périodes de reproduction. On le trouve en Islande, au Groenland, au Svalbard, jusqu’en Nouvelle-Zemble entre le 68e et le 82e degré de latitude nord. En hiver, on peut l’apercevoir en Grande-Bretagne et certains spécimens ont été observés dans le nord-est des États-Unis. Quelques bandes éparses viennent hiverner dans le golfe de Gascogne. Il niche sur les côtes escarpées continentales ou insulaires.

Mergules nains en zone arctique. © Alastair rae, CC by-SA 2.0
Mergules nains en zone arctique. © Alastair rae, CC by-SA 2.0

Comportement du mergule nain

Le mergule nain est un oiseau sociable et grégaire qui niche en colonies denses. Du fait que ses ailes soient courtes, son vol est rapide et énergique. Il ne vient à terre que pour se reproduire et passe l’essentiel de sa vie en mer. Posé sur l’eau, il flotte comme un bouchon en rentrant le cou entre les épaules. Il plonge sous la surface pour capturer ses proies en se propulsant à l’aide de ses ailes. Possèdant une gamme de vocalisations qu’il n’utilise qu’à terre, il est totalement silencieux en mer. Le mergule nain compte de nombreux prédateurs ailés tels que le goéland bourgmestre, le labbe, le harfang des neiges et le faucon gerfaut, et le renard polaire sur terre.

Vol de mergules nains. © Michael Haferkamp, GNU FDL Version 1.2
Vol de mergules nains. © Michael Haferkamp, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du mergule nain

Au mois de juin, le mergule nain se regroupe en vastes colonies pour nidifier. La femelle pond un seul œuf sur la roche nue ou les cailloux, dans une anfractuosité ou une cavité, ou encore sous les pierres d’un relief escarpé. L’œuf est couvé par les deux parents en alternance à raison de quatre fois par jour, pendant une petite trentaine de jours. Nourrit par les deux parents, le jeune s’émancipe quatre semaine après l’éclosion. Il n’atteint l’âge de la reproduction qu’au bout de trois ans.

Régime alimentaire du mergule nain

Le mergule nain se nourrit essentiellement de petits crustacés planctoniques tels que les copépodes, mais il mange également des petits poissons, des mollusques et des annélides.

Menaces sur le mergule nain

La pire menace pour le mergule nain est la pollution des eaux par les hydrocarbures. Comme il passe le plus clair de son temps posé à la surface, il subit directement les marées noires et les dégazages sauvages. Il est également victime de nombreux prédateurs marins et ailés. Les populations étant très importantes, l’oiseau n’a pas de statut de menace.

Photo d'un mergule nain. © Jerzy Strzelecki, GNU FDL Version 1.2 Photo d'un mergule nain. © Jerzy Strzelecki, GNU FDL Version 1.2

Mergule nain - 4 Photos


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires