Mots-clés |
  • zoologie,
  • mammifère

Fausse orque

PDF

Fausse orque (Owen 1846) - Pseudorca crassidens

  • Ordre : Cetacea
  • Sous-ordre : Odontoceti
  • Famille : Delphinidae
  • Sous-famille : Orcininae
  • Genre : Pseudorca
  • Taille : 4,00 à 6,20 mètres
  • Poids : 1 à 2,2 tonnes
  • Longévité : 40 à 50 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description de la fausse orque

Fin et allongé, le corps de la fausse orque est entièrement noir ou gris très foncé. Certaines formes sont plus claires sur la partie ventrale. Le cétacé ne possède pas de rostre et arbore un melon bombé. Sa tête et ses mâchoires sont plutôt petites. L'aileron dorsal est petit et incurvé en forme de faucille. La queue est large et puissante et la nageoire caudale marquée par un sillon médian, en forme de demi-lune. Les pectorales sont petites. 

 
Fausse orque. © NOAA, domaine public

Habitat de la fausse orque 

L'habitat du cétacé recouvre toutes les eaux tempérées et tropicales profondes du globe. Il est rarement aperçu à proximité des côtes où on ne le retrouve que dans les cas d'échouages. 

Comportement de la fausse orque

La fausse orque est un animal grégaire qui se déplace en groupes importants composés parfois de plusieurs centaines d'individus. Prédateur redoutable, le cétacé possède une gamme très étendue de vocalisations. Il peut plonger jusqu'à 2.000 mètres de profondeur.

Reproduction de la fausse orque

La femelle pseudorque donne naissance tous les trois ans à un petit unique mesurant de 1,50 à 2,10 mètres et pesant 80 kg, au terme d'une gestation de seize mois. Le jeune reste avec sa mère près de deux ans. La maturité sexuelle des jeunes mâles est atteinte au bout de dix-huit ans, tandis que la femelle y accède au terme d'une dizaine d'années seulement.

 
Fausse orque. © Stefan Thiesen Buntrabe, GNU FDL Version 1.2

Régime alimentaire de la fausse orque

La fausse orque se nourrit surtout de thons et de bonites, mais également de céphalopodes lorsqu'elle n'attaque pas occasionnellement les marsouins, les dauphins et même les requins.

Menaces sur la fausse orque

Bien que l'espèce ne soit pas considérée comme menacée, la fausse orque ou pseudorque, est chassée pour sa chair. Sa capture passe par des échouages massifs et des dépeçages sanglants. Elle est régulièrement capturée pour approvisionner les delphinariums. Le cétacé est également sensible aux polluants, principalement le mercure dont les poissons qui composent son alimentation principale sont saturés.

Photo d'une pseudorque. © OpenCage, CCA-SA 2.5 Generic license Photo d'une pseudorque. © OpenCage, CCA-SA 2.5 Generic license

Fausse orque - 3 Photos


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires