Mots-clés |
  • zoologie,
  • biologie,
  • chordé

Chorde

PDF

La chorde (ou notochorde) correspond à une structure cartilagineuse retrouvée au moins à l'état embryonnaire chez les animaux de l’embranchement des chordés. Si elle disparaît au cours du développement chez certaines espèces, son rôle de soutien entre la tête et les membres inférieurs est remplacé par la colonne vertébrale chez les vertébrés (à l’exception de la superclasse des agnathes). La chorde devient alors le nucleus pulposus, ou noyau pulpeux, situé au cœur des disques intervertébraux.

La chorde chez les prochordés

Les prochordés regroupent trois sous-embranchements : les hémichordés, les urochordés et les céphalochordés. Chez ces espèces, la chorde, tissu de soutien flexible, est présente pendant au moins une phase de la vie des animaux. Les urochordés la perdent durant la transformation de l’état larvaire à l’état adulte, tandis qu’elle perdure tout au long de la vie chez les céphalochordés comme l’amphioxus.

La chorde chez les vertébrés

Mis à part les agnathes (les vertébrés dépourvus de mâchoires) chez qui elle persiste durant toute l’existence, la chorde se retrouve uniquement à l’état embryonnaire chez le reste des vertébrés. Chez l’Homme, la chorde devient pleine au 18e jour du développement embryonnaire.

Sur cet amphioxus, on peut distinguer la chorde, cette structure cartilagineuse reliant la tête à l'extrémité caudale et faisant office de squelette interne. © Hans Hillewaert, Wikipédia, cc by sa 3.0 Sur cet amphioxus, on peut distinguer la chorde, cette structure cartilagineuse reliant la tête à l'extrémité caudale et faisant office de squelette interne. © Hans Hillewaert, Wikipédia, cc by sa 3.0

Chorde - 1 Photo


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires