Mots-clés |
  • zoologie,
  • Loup,
  • chien

Chien viverrin

PDF

Chien viverrin (Gray 1834) - Nyctereutes procyonoides

  • Ordre : Carnivora
  • Sous ordre : Caniformia
  • Famille : Canidae
  • Genre : Nyctereutes
  • Taille : 0,50 à 0,70 m (hauteur au garrot 0,30 m – longueur de la queue 0,25 m)
  • Poids : 4 à 10 kg
  • Longévité : 7 à 10 ans

Statut de protection UICN : LC Préoccupation mineure

Description du chien viverrin

Le chien viverrin est de la taille d'un renard mais sa morphologie est davantage trapue. Il possède des membres courts ainsi qu'un pelage épais et long de couleur gris brun, et arbore un masque facial sombre un peu semblable à celui du raton laveur. Sa queue par contre est d'une teinte uniforme. Ses joues sont ornées de poils plus longs qui font penser à des favoris. Il présente quelques ressemblances avec les mustélidés.

Chien viverrin. © Pkuczynski, GNU FDL Version 1.2
Chien viverrin. © Pkuczynski, GNU FDL Version 1.2

Habitat du chien viverrin

L'habitat originel du chien viverrin était situé dans l'Extrême Orient, dans les régions montagneuses plantées de forêts mixtes des fleuves Amour et Oussouri en Russie et en Chine, en Corée du Nord, au nord de l'Indochine et au Japon. De nos jours, pour cause d'élevages intensifs pour la fourrure en Russie et dans divers pays d'Europe dans les années 1920 à 1930, l'animal a conquis la Russie occidentale, la Scandinavie et est également présent en France, en Belgique et en Suisse. Un individu mort a été découvert en avril 2010 à Oostmalle en Belgique. Il s'agit du troisième spécimen confirmé dans ce pays où il est classé comme nuisible et interdit.

Comportement du chien viverrin

Contrairement aux autres membres de la famille des canidés qui ont une structure sociale organisée, le chien viverrin ne vit pas en meutes ou en groupes. C'est un animal discret et solitaire dont les mœurs sont essentiellement nocturnes. Durant l'automne, à la manière des ours, il mange tout ce qui lui tombe sous la gueule, afin de se constituer une réserve de graisse pour supporter la mauvaise saison. En effet, c'est le seul représentant de la famille des canidés à hiberner lorsque la température s'abaisse en dessous de -5°. Il possède également la particularité de ne pas aboyer. Il occupe des tanières souterraines (souvent des terriers de renards) auquel il rajoutera une « chambre » supplémentaire lors de la période de reproduction afin que la femelle puisse mettre bas en toute quiétude.

Couple de chiens viverrins. © Zefram, GNU FDL Version 1.2
Couple de chiens viverrins. © Zefram, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du chien viverrin

La période de reproduction a lieu entre février et avril et la gestation dure deux mois. La femelle va ensuite mettre bas de six à huit petits, qu'elle allaitera pendant deux mois. Ils s'alimenteront ensuite de viande régurgitée et vers trois mois s'aventureront à la suite des parents qui les initieront à la chasse et aux dangers extérieurs. Le chien viverrin atteint sa maturité sexuelle au bout d'un an.

Régime alimentaire du chien viverrin

Le chien viverrin est un opportuniste plutôt qu'un prédateur. Il ne chasse pas de gros ongulés du type chevreuils ou sangliers, mais s'alimente plus volontiers de rongeurs, d'insectes, de reptiles et d'amphibiens, de gastéropodes, de baies et de champignons, d'œufs, d'oisillons et de charognes.

Menaces sur le chien viverrin

Le chien viverrin n'est pas considéré comme une espèce menacée bien qu'il soit chassé pour sa fourrure, et parfois éliminé volontairement parce qu'il est vecteur de la rage. Dans nos régions c'est au contraire une espèce exogène considérée comme nuisible à la faune locale.   

Chien viverrin juvénile. © Martin E. Walder, GNU FDL Version 1.2 Chien viverrin juvénile. © Martin E. Walder, GNU FDL Version 1.2

Chien viverrin - 3 Photos


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires