Mots-clés |
  • zoologie

Caracal

PDF

Caracal (Schreber 1776) - Caracal caracal

  • Ordre : Carnivora
  • Famille : Felidae
  • Sous famille : Felinae
  • Genre : Caracal
  • Taille : 0,60 à 0,90 m (hauteur au garrot 0,45 m et longueur de queue 0,25 m)
  • Poids : 6 à 18 kg
  • Longévité : 15 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du caracal

Le caracal est un lynx des régions arides ou désertiques. Sa robe de teinte uniforme est dans les coloris sable, pour mieux passer inaperçu dans son environnement. Ses oreilles pointues sont ornées de pinceaux de poils noirs et pas moins de vingt muscles permettent de les animer.

Femelles caracals. © Andrewhalliday, CC BY-ND-2.0
Femelles caracals. © Andrewhalliday, CC BY-ND-2.0

Comme ses cousins, il a une queue courte mais qui atteint malgré tout un tiers de la longueur du corps, et des pattes allongées plus courtes à l’avant. La partie inférieure du menton et du corps est blanchâtre. Une fine ligne noire court du coin de l’œil jusqu’à la truffe. Les dessous des pieds sont garnis de poils pour lui permettre d’évoluer plus facilement sur le sable. 

Caracal. © € Van 3000, Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic license
Caracal. © € Van 3000, Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic license

Habitat du caracal

Le félin occupe les savanes africaines, les semi-déserts et les steppes du Proche et du Moyen-Orient. Mais on le trouve également dans les forêts broussailleuses. Généralement il préfère les milieux ouverts parsemés de buissons et de rochers à partir desquels partent les embuscades.

Comportement du caracal

Le caracal est un animal solitaire qui marque son territoire avec son urine, ses fèces et des marques de griffures sur les arbres ou les branches. C’est un chasseur nocturne qui s’approche de ses proies en se plaquant au sol et en rampant. Parvenu à environ 5 mètres de sa victime, il bondit pour la capturer. Ses sauts sont spectaculaires car il est capable de capturer des oiseaux en vol à 2 ou 3 mètres de hauteur. C’est également un excellent grimpeur qui peut hisser ses proies à l’abri dans les branches lorsqu’il ne les recouvre pas de débris végétaux. Les territoires varient de 19 à 220 km² en fonction des possibilités de nourriture, avec un chevauchement sur les terrains de chasse de congénères.


Caracal en chasse dans le Serengeti. © Nick & Melissa Baker, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du caracal

Les accouplements ont lieu toute l’année, mais ce sont les pics d’abondance de gibier qui entraînent le cycle œstral des femelles. Celui-ci dure 2 semaines et comme chez les autres lynx, la femelle s’accouple avec plusieurs mâles. La gestation est d’environ 70 à 80 jours et la taille des portées varie de un à six chatons, généralement trois.

Chaton caracal. © Kristian ton, CC BY 2.0
Chaton caracal. © Kristian ton, CC BY 2.0

La tanière peut être une souche creuse, une petite grotte, voire un terrier abandonné. Les petits naissent aveugles et ouvrent les yeux au bout d’une dizaine de jours. Les petits quittent leur abri au bout d’un mois, et suivent leur mère qui change d’emplacement régulièrement pour éviter les prédateurs. Les chatons sont sevrés vers 10 semaines mais restent avec leur mère pendant un an avant de voler de leurs propres ailes. Le caracal atteint sa maturité sexuelle vers 2 ans.

Caracal. © € Van 3000, Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic license
Caracal. © € Van 3000, Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic license

Régime alimentaire du caracal

Le félin se nourrit essentiellement de rongeurs tels que les lapins et les damans, ou de petites antilopes. Il est également réputé pour sa dextérité à capturer les oiseaux au moment de leur envol.

Menaces sur le caracal

Le caracal africain n’est pas considéré comme étant en danger. Seules les sous-espèces asiatiques dont celle du Turkménistan sont menacées et classées en Annexe I de la CITES depuis le 28 juin 1979. Les autres populations ne figurent qu’en Annexe II. L’animal est parfois utilisé comme animal de compagnie car il se domestique très bien. Bien qu’ils chassent les rongeurs, les agriculteurs africains les considèrent comme nuisibles parce qu’ils s’en prendraient aux chèvres et aux moutons.

Classification du caracal

 

  • Caracal caracal caracal se trouve en Afrique centrale et du Sud.
  • Caracal caracal algira hante les zones désertiques d'Afrique du Nord.
  • Caracal caracal damarensis fréquente la Namibie.
  • Caracal caracal limpopoensis vit au Botswana.
  • Caracal caracal lucani est observé au Gabon.
  • Caracal caracal michaelis s'observe au Turkménistan, mais l'espèce est fortement menacée.
  • Caracal caracal nubicus évolue en Éthiopie et au Soudan.
  • Caracal caracla poecilictis est inféodée à l'Afrique occidentale.
  • Caracal caracal schmitzi que l'on rencontre en Asie occidentale, en Iran en Arabie et en Inde (en Arabie, il est dressé pour la chasse).

Il semblerait qu'une nouvelle sous-espèce jadis classée sous l'appellation Profelis aurata (chat doré africain ou chat pard) ait, selon une récente étude, rejoint le genre caracal. Il serait réparti en deux sous-espèces, soit Profelis aurata aurata et Profelis aurata cottoni. On le trouve dans les forêts tropicales d'Afrique de l'Ouest et centrale. Sa taille est sensiblement similaire à celle du caracal mais son pelage est marqué de mouchetures sombres. L'UICN le classe en quasi menacé.

 

Le caracal s'apprivoise très bien et la noblesse indienne ou perse le dressait pour la chasse au petit gibier. © Nick et Melissa Baker,GNU Free Documentation License, version 1.2 Le caracal s'apprivoise très bien et la noblesse indienne ou perse le dressait pour la chasse au petit gibier. © Nick et Melissa Baker,GNU Free Documentation License, version 1.2

Caracal - 6 Photos


Vos réactions

Chargement des commentaires