Mots-clés |
  • zoologie,
  • tigre

Trois bébés tigres de Sibérie sauvés dans l'extrême-orient russe

Au cours des trois dernières semaines, trois bébés tigres ont été apportés au Centre de réhabilitation et Inspection des tigres, dans l'extrême Est de la Russie, centre subventionné par IFAW (Fonds international pour la protection des animaux - www.ifaw.org) pour sauver les tigres de Sibérie.

Trois bébés tigres de Sibérie sauvés dans l'extrême-orient russe - 2 Photos

PDF

La semaine dernière, deux tigres ont été découverts par un bûcheron et un chauffeur routier sur les routes du district de Chougouyewski dans la région de Primorye. Les jeunes tigres étaient tellement épuisés par la faim et le froid qu'ils n'ont pas cherché à s'enfuir en présence de l'homme. “Ces tigres semblaient ne pas avoir plus de deux mois, ce qui indique qu'ils ont vraisemblablement été abandonnés par leur mère," commente Igor Beliatski, d'IFAW "Ils sont si jeunes qu'ils n'ont pas encore l'habileté nécessaire pour chasser ou même boire de l'eau, sans cette intervention ils seraient morts rapidement."

©  IFAW/Sergey Zubtsov

© IFAW/Sergey Zubtsov

Les petits tigres récupèrent actuellement sous surveillance vétérinaire dans le village de Razdolnoye. Ils ont tous deux rejoint un troisième petit tigre femelle prénommé "Lapka" qui avait été secouru quelques semaines auparavant.

Lapka, qui a environ 4 mois, a été découverte il y a quinze jours, la patte prise dans un piège, dans le territoire de Khabarovsk, dans l'extrême orient russe. Les bûcherons qui ont trouvé Lapka l'ont ensuite transportée jusqu'au Centre de sauvetage des animaux sauvages du village de Kutuzovka, dans la région de Khabarovsk. Lapka était épuisée et présentait de graves blessures à la patte. Elle avait survécu près de deux semaines, et s'était maintenue en vie en mangeant de la neige.

©  Phoenix Fund

© Phoenix Fund

L'aide vétérinaire demandée en urgence est venue de l'Inspection fédérale russe chargée des tigres et dépendant du Ministère des Ressources naturelles, qui bénéficie d'un soutien d'IFAW depuis 8 ans. Sergueï Zoubtsov, Chef du service local d'inspection, a envoyé 2 vétérinaires d'une clinique locale afin d'aider la jeune tigresse. Une opération a été effectuée en urgence et 2 phalanges ont été amputées à la patte antérieure droite pour éviter un empoisonnement du sang. Après l'intervention chirurgicale, la jeune tigresse a été transférée au centre de réhabilitation de Razdolnoye dans la région de Primorsk.

"Au cours du mois dernier, 5 tigres, tous des femelles, sont morts en raison des conflits avec les humains. Quatre ont été tués par des braconniers et une a été tuée lors d'une collision avec un bus sur une route régionale. Ceci constitue un signe alarmant pour la population des tigres de l'Amour, qui sont chassés des forêts et se rapprochent des habitations à cause de la diminution de leur zone d'habitat et de chasse, de l'absence de maîtrise de la construction et du développement des activités industrielles dans la région," précise Masha Vorontsova, Directrice d'IFAW Russie.

La sous-espèce du tigre de Russie est le tigre de Sibérie ou tigre de l'Amour Panthera tigris altaica. Selon le recensement effectué durant l'hiver 2004-2005, 431 à 529 tigres de Sibérie vivaient dans les districts de Khabarovsk et Primorsk, dans la région extrême-orientale de la Russie. Le tigre de l'Amour est la sous-espèce habituée à la dureté des hivers enneigés dans la nature ; il est répertorié dans la liste des espèces gravement menacées par l'Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles (UICN).

IFAW travaille en Inde, en Chine et en Russie, sur les problèmes concernant les tigres. Actuellement, les tigres sont confrontés à de graves menaces causées par les trafics de tigres, la perte de l'habitat et l''extension de l'activité humaine. Les élevages de tigres constituent un danger supplémentaire, car il ne reste que 50 tigres sauvages en Chine alors que plus de 4000 vivent dans des fermes d'élevage. De ce fait, les tigres occupent à peine 7% de leur territoire historique.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires