Mots-clés |
  • zoologie

Le rhinocéros de Sumatra n’est pas mort : il a été retrouvé… à Bornéo

En danger critique d’extinction, le rhinocéros de Sumatra, une espèce tropicale de petite taille, ne survit plus que dans quelques régions isolées, dont Bornéo. Là-bas, on l’a longtemps cru disparu dans la plus grande partie de cette île du sud-est asiatique jusqu’à des observations d’empreintes de pas en 2013. Des caméras viennent de repérer deux groupes de quinze individus. C’est bien peu pour une bonne nouvelle mais c'est déjà ça.

Andatu, jeune rhinocéros de Sumatra (Dicerorhinus sumatrensis) né en captivité dans la réserve de Lampung, à Sumatra. Il sort d’un bain de boue, une activité quotidienne et importante chez cette espèce qui vit en forêt tropicale. L’animal se débarrasse ainsi de ses parasites. © International Rhino Foundation Andatu, jeune rhinocéros de Sumatra (Dicerorhinus sumatrensis) né en captivité dans la réserve de Lampung, à Sumatra. Il sort d’un bain de boue, une activité quotidienne et importante chez cette espèce qui vit en forêt tropicale. L’animal se débarrasse ainsi de ses parasites. © International Rhino Foundation

Le rhinocéros de Sumatra n’est pas mort : il a été retrouvé… à Bornéo - 2 Photos
Rhinoceros Sumatra Bebe Andatu 2

PDF

Présent dans une grande partie de l’Asie du sud-est jusqu’à une époque récente, le rhinocéros de Sumatra (Dicerorhinus sumatrensis) est considéré par l’UICN comme au bord de l’extinction, avec quelques centaines d’individus aujourd’hui, répartis dans un petit nombre de régions isolées, comme Sumatra, le Myanmar (ou Birmanie) ou le Bangladesh. Plus petit que ses homologues africains – les rhinocéros blanc et gris (le premier étant pourtant à peu près de la même couleur que le second) –, ce cousin asiatique, un peu poilu, vit dans les forêts tropicales. C’est la régression généralisée de ce milieu mais aussi, pour beaucoup, le braconnage (pour récupérer sa corne), qui lui valent de disparaître.

Sur la grande île de Bornéo, des populations étaient connues au nord, dans la région de Sabah, qui appartient à la Malaisie. Mais à Kalimantan, la partie indonésienne qui représente près des trois quarts du territoire, l’espèce a été considérée comme éteinte.

Deux rhinocéros de Sumatra : une mère et son petit dans la réserve de Lampung, à Sumatra. © International Rhino Foundation
Deux rhinocéros de Sumatra : une mère et son petit dans la réserve de Lampung, à Sumatra. © International Rhino Foundation

Quinze rhinocéros survivent dans une forêt protégée

En 2013, cependant, une expédition partie à la recherche d’orangs-outans en forêt de Kelian, dans la région du Kutaï, à l’est de l’île, a repéré des traces de pas : des rhinocéros de Sumatra étaient passés par là. La présence était confirmée par des bauges (le rhinocéros de Sumatra est un adepte des bains de boue) et des branches cassées (sa façon de marquer son territoire).

Des caméras avaient par la suite été installées en forêt sur les lieux. Selon le site d’information Mongabay, dédié à la conservation de l’environnement, elles ont montré les images de quinze individus, formant apparemment deux groupes. Même si l’espèce demeure en péril, la persistance de cette petite population est une bonne nouvelle et montre que les efforts de protection (qui concernent notamment la forêt de Kelian) peuvent avoir une certaine efficacité…


À voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires