Mots-clés |
  • zoologie,
  • baleine,
  • Australie,
  • mammifère marin

Prédateur des océans : surprenante baleine à dents de 25 millions d'années

Les dimensions remarquables des baleines à fanons du sous-ordre Mysticeti peuvent impressionner, mais leur apparente bonhomie leur confère une image de mammifère doux et non hostile. Au lieu de croquer leurs proies à pleines dents, elles filtrent tranquillement de grandes quantités d'eau à l'aide de leurs fanons, pour n'en garder que le krill, les crustacés et le plancton.

Prédateur des océans : surprenante baleine à dents de 25 millions d'années - 2 Photos

PDF

Néanmoins, comme l'illustrent les travaux d'Erich Fitzgerald parus dans les Proceedings of the Royal Society B, les cétacés à fanons du sous-ordre Mysticeti n'ont pas toujours présenté un visage aussi accueillant. Bien au contraire…


Vue d'artiste des anciennes baleines à dents, ces prédateurs des océans
(Crédits : Brian Choo, Museum of Victoria)

Une baleine à dents âgée de 25 millions d'années

A la fin des années 90, le surfer Staumn Hunder découvrait dans le sud-est de l'Australie le crâne et les os d'un cétacé. Confiés au musée Victoria il y a six ans, ces vestiges n'attirèrent les regards d'aucun scientifique jusqu'à ce qu'Erich Fitzgerald, de l'université Monash, ne décide de les étudier.

Le crâne retrouvé mesure environ cinquante centimètres. Fitzgerald en a déduit que ce cétacé âgé de 25 millions d'années ne dépassait pas les 3,5 mètres de long. Une taille qui, rapportée aux 7 mètres de la baleine pygmée – le plus petit des cétacés à fanons vivant à notre époque, semble bien modeste. Pourtant, à la vue de la région faciale et de la base du crâne, Fitzgerald est formel : ce mammifère marin est bien un membre du sous-ordre des cétacés à fanons - sous-ordre Mysticeti - auquel appartient entre autres l'imposante baleine bleue.


Le crâne étudié par Erich Fitzgerald
Ce mammifère marin devait mesurer environ 3,5 mètres de long
(Crédits : Erich Fitzgerald/Monash University)

Outre sa petite envergure, le cétacé étudié par Erich Fitzgerald présente des caractéristiques encore plus étonnantes. Ses yeux, démesurément grands, lui assuraient une excellente vision sous-marine, et sa bouche ne présentait pas de fanons, mais de véritables dents. Ce qui permet au chercheur d'avancer que cette baleine était un prédateur se nourrissant de grands poissons, voire de requins.

De nouvelles données sur l'évolution des baleines à fanons

La découverte de ce cétacé inclassable dans les branches déjà existantes a mené à la création d'une nouvelle famille baptisée Janjucetus hunderi, et apporte un nouvel éclairage sur l'évolution des baleines à fanons. Celles-ci étaient depuis longtemps suspectées de descendre d'espèces pourvues de dents, en particulier depuis que des scientifiques avaient remarqué l'apparition de telles dents au cours du stade embryonnaire. Cependant, une zone d'ombre persistait entre 34 millions d'années (période des baleines à dents) et 25 millions d'années, date à laquelle une profusion d'espèces de baleines et de dauphins sont apparues sur Terre.

Jusqu'à aujourd'hui, il était communément admis que cette explosion du nombre d'espèces de baleines s'était accompagnée, pour toutes, de la perte des dents au profit des filtres que nous connaissons. La découverte de ce cétacé Janjucetus hunderi, âgé de 25 millions d'années, semble à première vue infirmer cette idée.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires