Mots-clés |
  • zoologie,
  • grand dauphin,
  • Tursiops truncatus,
  • mammifère marin

Une nouvelle espèce de grand dauphin !

L'événement est rarissime : une équipe australienne vient de découvrir une nouvelle espèce de grand dauphin, dit « à gros nez ». Ces populations des côtes sud de l'Australie étaient connues depuis toujours mais une étude génétique révèle que ces delphinidés forment une espèce à part.

La nouvelle espèce de grand dauphin vit très près de la côte, au sud de l'Australie. © Université Macquarie La nouvelle espèce de grand dauphin vit très près de la côte, au sud de l'Australie. © Université Macquarie

PDF

Souffleur, dauphin à gros nez, dauphin tronqué, nesarnak, bottlenose dolphin (dauphin à nez de bouteille) : les noms que les humains ont donné au grand dauphin sont très nombreux. Ce mammifère marin vit en effet dans tous les océans du globe à l'exception des mers froides. Son long museau, son sourire permanent, son intelligence, son étrange bienveillance pour les hommes, sa curiosité pour les bateaux, sans oublier la série télévisée Flipper le dauphin, dont on parle encore quarante ans plus tard, font de cet animal une célébrité.

On décrit plusieurs genres, dont le plus connu est Tursiops, qui comprend deux espèces, Tursiops truncatus, la plus commune, avec deux sous-espèces, et T. aduncus, vivant dans l'océan Indien. En 2005, une nouvelle espèce, Orcaella heinsohni, avait été décrite, en Australie également, et déclarée très proche du dauphin d'Irrawaddy (O. brevirostris).

L'anatomie comparée entre dauphins est difficile

D'après Luciana Möller, de l'université Macquarie (Australie), il faut désormais ajouter un nouveau nom à la liste. Son équipe du Marine Mammal Research Group a analysé l'ADN de dauphins vivant sur les côtes sud de l'Australie, très près du littoral. Selon eux, les différences sont suffisantes pour justifier la création d'une troisième espèce.

« Le groupe auquel appartiennent les dauphins à nez de bouteille comporte plusieurs espèces qui ont divergé relativement récemment d'un ancêtre commun, explique la chercheuse. Et il est assez difficile de les distinguer morphologiquement. » Or, c'est bien ainsi que l'on procédait jusqu'à une époque récente. Quant à effectuer des croisements entre animaux issus de populations éloignées, l'opération demande de gros moyens...

L'animal n'a pas encore été nommé et les scientifiques, qui viennent de publier leur découverte dans la revue Molecular Phylogenetics and Evolution, ne précisent pas de nom de genre. Selon eux, la nouvelle espèce serait proche du dauphin de Fraser (Lagenodelphis hosei), vivant en eaux profondes, surtout dans l'océan Pacifique mais également, plus rarement dans l'océan Atlantique et l'océan Indien.

« Dans la crise de biodiversité actuelle, il est passionnant de découvrir une nouvelle espèce », se réjouit Luciana Möller. La zoologiste ajoute qu'une attention particulière doit lui être portée car ces animaux semblent inféodés au milieu littoral et sont donc particulièrement sensibles aux activités humaines.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires