Mots-clés |
  • zoologie,
  • requin,
  • Polynésie

Les îles Cook créent un sanctuaire de requins grand comme le Mexique

Un nouveau sanctuaire de la taille du Mexique vient d'être créé pour les requins. Les îles Cook viennent d'annoncer que leurs eaux sont à présent des zones interdites aux pêcheurs de requins, se joignant ainsi au nouveau sanctuaire établi la semaine dernière par la Polynésie française.

Le requin-taupe bleu (Isurus oxyrinchus) appartient à la famille des requins blancs. C'est la seule espèce qui ne figure pas sur la liste des requins protégés par le moratoire établi en 2006 en Polynésie française. © Mark Colin, DP Le requin-taupe bleu (Isurus oxyrinchus) appartient à la famille des requins blancs. C'est la seule espèce qui ne figure pas sur la liste des requins protégés par le moratoire établi en 2006 en Polynésie française. © Mark Colin, DP 

Les îles Cook créent un sanctuaire de requins grand comme le Mexique - 2 Photos

PDF

Il fait beau du côté des îles du Pacifique sud. La semaine dernière, la Polynésie française déclarait ses eaux comme sanctuaire pour les requins. Couvrant une zone de 4,7 millions de km2, cette zone représentait déjà une grande victoire pour ces animaux. Mais le 12 décembre 2012, les îles Cook, voisines des îles françaises, ont annoncé qu'elles créaient également leur sanctuaire de requins, d'une étendue d’1,9 million de km2, soit presque l'étendue du Mexique. Les requins du Pacifique sud sont désormais protégés sur plus de 6,7 millions de km2 !

Il existe d'autres sanctuaires de requins dans le monde, mais celui formé par les îles Cook et la Polynésie française est de loin le plus grand. Après Palau, les Maldives, les îles Tokelau, le Honduras, les Bahamas et la Polynésie française, les îles Cook viennent donc adhérer à la cause des requins. « Nous nous joignons à nos voisins du Pacifique pour protéger ces animaux, qui sont vitaux pour la santé de nos océans et notre culture », déclare Teina Bishop, le ministre des Ressources marines des îles Cook.

Le grand requin marteau est l’une des 21 espèces de requins du Pacifique sud. Il peut atteindre 5,5 m de long et se distingue du requin marteau par sa grande nageoire dorsale. © Josh Hallet, cc by sa 3.0
Le grand requin marteau est l’une des 21 espèces de requins du Pacifique sud. Il peut atteindre 5,5 m de long et se distingue du requin marteau par sa grande nageoire dorsale. © Josh Hallet, cc by sa 3.0

Une belle victoire pour la protection des grands prédateurs

Les requins, dans leur rôle de grands prédateurs, sont extrêmement importants pour l'équilibre des chaînes alimentaires. Pourtant, victimes de la surpêche, plus d'un tiers des espèces de requins sont référencées sur la liste rouge de l'UICN. En moyenne, 73 millions de requins meurent chaque année du fait de la surpêche. Souvent chassés pour leurs ailerons, les requins sont également utilisés pour l'alimentation, la maroquinerie et les cosmétiques. Les eaux polynésiennes comptent 21 espèces différentes. Plusieurs sont sur la liste rouge, mais deux sont en voie d'extinction et proposées pour la Convention sur le commerce international des espèces de la faune et de la flore sauvages menacées d'extinction (Cites). Il s'agit du grand requin marteau (Sphyrna mokarran) et du requin pointes blanches du large (Carcharhinus longimanus).

L'annonce de la création du sanctuaire des îles Cook est le résultat de 18 mois de sensibilisation du public et des responsables communautaires. C'est le fruit du partenariat entre l'Initiative de conservation des îles du Pacifique (Pici) et le Pew Environment Group (Pew). « Nous sommes ravis de voir que les îles Cook font partie de ce mouvement mondial à une époque où les populations de requins sont tant menacées », déclare Jill Hepp, la directrice de la conservation des requins au sein du Pew. En 2006, la Polynésie avait voté un moratoire de 10 ans qui interdisait la pêche aux requins, mais les requins-taupes bleus (Isurus oxyrinchus) n'étaient pas protégés. Ils le sont à présent dans ce nouveau sanctuaire.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires