Mots-clés |
  • zoologie

Les chiens : descendants de quelques loups

Les hommes du Paléolithique, il y a de cela 15000 ans, furent probablement les premiers à domestiquer des chiens. Ceux-ci descendraient de quelques loups d'Asie de l'Est suggère un travail de comparaison de l'ADN mitochondrial de chiens et de loups, mené par Peter Savolainen, du Royal Institute of Technology (Stockholm, Suède) et ses collègues. L'ADN mitochondrial est hérité de la mère, permettant d'affecter les chiens à des lignées distinctes de louves.

PDF

Des chiens d'au moins cinq lignées ont probablement accompagné les hommes de la Sibérie à l'Alaska et dans les Amériques il y a environ 14000 ans, suggère une étude génétique similaire menée par Jennifer Leonard, du National Museum of Natural History (Washington, Etats-Unis) et ses collègues. Cette équipe a étudié l'ADN mitochondrial d'anciens chiens, dont les restes ont été trouvés sur des sites archéologiques du Mexique, du Pérou, de Bolivie et d'Alaska. Ces chiens d'Amérique se sont révélés plus proches des chiens et des loups d'Eurasie que des loups gris d'Amérique.

Des chiens domestiques en ces temps reculés ont dû offrir de nombreux avantages aux hommes, à l'époque encore chasseurs-cueilleurs. Ils ont pu être utilisés pour la chasse ou encore comme sentinelles et moyens de transport. La domestication aurait rendu les chiens fins lecteurs du comportement humain. Les singes ne coopèrent et communiquent avec les hommes que très pauvrement bien qu'étant, parmi les animaux, ceux qui en sont les plus proches. Le chien, plus lointain mais qui a évolué aux côtés de l'homme, semble s'être rapproché de certains aspects de nos processus de pensée, fait remarquer Brian Hare, de l'Université Harvard (Massachusetts, Etats-Unis).

Les recherches sont publiées dans la revue Science du 22 novembre 2002.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires