Mots-clés |
  • zoologie,
  • insectes

Ces insectes du Sud qui arrivent en France

Depuis quelques années, les hivers doux et humides permettent à des insectes originaires de pays chauds de s'installer en France. Souvent introduits par l'homme ou transportés d'Afrique du nord par les vents, ces insectes profitent de conditions climatiques plus clémentes et beaucoup survivent depuis quelques années à nos hivers.

Cette actualité a été publiée à l'occasion de la semaine du développement durable.

Cette actualité a été publiée à l'occasion de la semaine du développement durable.

PDF

C'est ce que constate un entomologiste , du Cemagref de Nogent-sur-Vernisson. Pour pondre et se nourrir, il suffit qu'ils trouvent sur place leur plante-hôte, souvent cultivée, ou une plante sauvage de la même famille, le gîte et le couvert sont offerts à ces ravageurs potentiels. Sans prédateurs ni parasites indigènes, ces nouveaux insectes prolifèrent rapidement.

Cacyreus marshalli
Cacyreus marshalli

Déjà, une dizaine de nouvelles espèces de papillons de jour, originaires d'Afrique du nord, pullulent en Espagne. Le Petit monarque d'Afrique (Danaus chrysippus) quant à lui, est même déjà arrivé dans le sud de la France où il est maintenant implanté. Un autre papillon, le Brun des Pelargoniums (Cacyreus marshalli), originaire d'Afrique du sud et introduit accidentellement aux Baléares il y a dix ans, colonise dorénavant l'Europe du sud. Après un séjour sur la « Costa Brava », il est passé dans les Pyrénées Orientales au printemps 1997 puis a remonté le littoral méditerranéen vers l'Italie en suivant les terrasses de bistrot dont il fréquente les jardinières de géraniums. Minés par ses chenilles, leur floraison est réduite. Il peut aussi se développer sur des espèces sauvages indigènes de géraniums et il pourrait bien entrer en compétition avec les deux espèces de Lycènes indigènes qui en dépendent.

Un autre papillon, le Cameraria ohridella cause aussi quelques soucis malgré sa petite taille de 5 à 6 mm. Les chenilles se développent dans les feuilles (50 à 60 galeries par feuille) du marronnier d'Inde qui tombent dès le mois de juillet. Si l'arbre ne meurt pas, il subit néanmoins un important stress hydrique qui l'affaiblit et le rend plus sensible aux autres formes d'agression (champignons, insectes ravageurs).

Cameraria ohridella
Cameraria ohridella

Le 26 octobre 2001, un autre petit papillon, l'Anatrachyntis rileyi a été aperçu pour la première fois en France dans le Var. Sa présence inquiète les entomologistes car c'est un ravageur qui se développe sur le maïs et les citronniers cultivés. Or ces derniers sont fréquemment collectionnés sur la Côte d'azur. Il peut également attaquer les mauves sauvages ou cultivées.
Mettre en place un véritable réseau de surveillance en France s'avère primordial pour suivre l'expansion de ces insectes venus du sud.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires