Mots-clés |
  • Matière,
  • atmosphère

Combien pèse l’air ?

PDF

Même si nous ne le ressentons pas, l’air a un poids et ce poids exerce une force que l’on appelle la pression atmosphérique.

Pour se rendre compte que l’air pèse, on peut réaliser une expérience simple avec une balance à plateaux, des poids, un ballon rigide qui ne se déforme pas lorsqu’il est vide (ballon de foot, de handball…) et une pompe capable de comprimer l’air.

Tout d’abord, on équilibre sur la balance le ballon vide avec des poids. On retire le ballon et on le gonfle fortement d’air. Il faut atteindre au moins une pression de trois bars pour que la différence soit sensible. On replace ensuite le ballon gonflé sur la balance et on observe que, cette fois-ci, la balance n’est plus équilibrée et penche du côté du ballon. L’air que l’on a ajouté possède donc bien une masse.

Si l’on mesure précisément le poids d’un mètre cube d’air sec, on obtient 1,204 kg pour une pression de 1.013,25 hectopascals (1 bar) et une température de 20°C. Dans ces conditions, un litre d’air pèse 1,2 gramme à peu près.

Si l’on s’intéresse à la pression qu’exerce l’air sur notre corps, elle est de 1.033 grammes par centimètre carré. Autrement-dit, c’est comme s’il y avait un kilogramme posé sur chaque centimètre carré de notre corps !

Cette pression atmosphérique se mesure en Pascal ou encore en bar. Au niveau de l’océan et sans phénomène météorologique particulier (anticyclone, dépression), la pression de l’air est de 101.325 pascals (1.013,25 hectopascals), ce qui correspond à un bar.

Le corps humain n’a pas conscience de ce poids, car la pression atmosphérique qui s’exerce sur tout son corps est compensée par une pression interne à peu près équivalente.

Les dirigeables sont plus légers que l’air, ils peuvent donc flotter dans les airs. © bcoppa CC by-nc-sa 2.0 Les dirigeables sont plus légers que l’air, ils peuvent donc flotter dans les airs. © bcoppa CC by-nc-sa 2.0


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires