Mots-clés |
  • physique

Le "rayon de la mort" d'Arthur Clarke bientôt réalisé ?

L’armée américaine est en train de mettre au point une arme dont la possibilité avait déjà été prévue en 1955 par Arthur Clarke dans un de ses romans. Elle repose sur des idées déjà étudiées à ce moment là par des chercheurs américains et russes dont Andrei Sakharov.

Arthur Clarke, 1917-2008. © Nasa/JPL Arthur Clarke, 1917-2008. © Nasa/JPL

Le "rayon de la mort" d'Arthur Clarke bientôt réalisé ? - 3 Photos

PDF

Dans sa nouvelle Earthlight, Sir Arthur Clarke, qui vient de nous quitter, faisait intervenir une arme redoutable utilisée sur la Lune. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’y a que dans une atmosphère qu’un rayon laser puisse donner les effets popularisés par Starwars. Dans l’espace, un faisceau laser est invisible. Pourtant, avec l’arme du roman de Clarke, les effets produits sont visuellement et en pratique indiscernables des faisceaux lasers de la science-fiction dans l’espace. The Stiletto, tel que le nomme Clarke, est un jet de liquide fondu propulsé par une intense impulsion électromagnétique. Etant à haute température, il rayonne et donne l’impression d’une ligne de lumière se déplaçant dans le vide.

Andréi Sakharov, le grand théoricien et humaniste russe.
Andréi Sakharov, le grand théoricien et humaniste russe.

Aujourd’hui, le Defence Advanced Research Projects Agency (Darpa) travaille sur l’arme appelée Mahem - Magneto Hydrodynamic Explosive Munition. L’idée est la même que dans le roman de 1955. Cette arme repose sur une technique issue des travaux de pionniers qui, comme Andrei Sakharov, cherchaient à produire des champs magnétiques intenses ou des courants très puissants pour provoquer la fusion contrôlée ou créer des faisceaux de particules destructeurs.

Lorsqu'un champ mégnétique est dans un tube métallique conducteur, son flux est relié au nombre de ligne de champ par unité de surface et il se conserve. En écrasant le tube conducteur avec un explosif, la conservation du flux provoque une amplication du champ magnétique. Crédit : Los Alamos Science

Des générateurs magnéto-cumulatifs (voir le schéma), en produisant des impulsions électromagnétiques de très forte puissance, permettent en théorie d'accélérer des objets métalliques à des vélocités bien supérieures à celles que l'on peut atteindre avec des projectiles sous forme d'obus ou de missiles. Comme l'énergie cinétique d'un projectile est proportionnelle au carré de sa vitesse, on comprend que la force de pénétration d'un obus touchant un blindage de tank dépend fortement de sa vitesse.

Dans quelques années, on pourrait donc avoir une nouvelle preuve des capacités d'Arthur Clarke à anticiper le futur. Néanmoins, la prédiction d'Arthur Clarke que l'on préfèrerait voir se réaliser est certainement celle de la découverte d'un certain monolithe noir sur la Lune...


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires