Mots-clés |
  • chimie,
  • laser,
  • gravure,
  • réseau

En bref : un polymère aux couleurs arc-en-ciel... mais sans colorants

Des ingénieurs de l’université de Buffalo proposent une technique simple et peu coûteuse pour fabriquer des polymères colorés... sans utiliser de pigments. Ils pourraient servir de filtres pour des analyses multispectrales d’images, en médecine par exemple, et pourraient être adaptés à des téléphones portables.

Un des chercheurs à l'origine de la technique de fabrication des polymères arc-en-ciel. © 2012 University at Buffalo. Douglas Levere Un des chercheurs à l'origine de la technique de fabrication des polymères arc-en-ciel. © 2012 University at Buffalo. Douglas Levere

En bref : un polymère aux couleurs arc-en-ciel... mais sans colorants - 2 Photos

PDF

On peut obtenir des polymères de différentes couleurs en y ajoutant des pigments. Les produits obtenus ont cependant une durée de vie limitée, les couleurs ayant tendance à devenir fades avec le temps, notamment à cause de l’exposition à la lumière entraînant des réactions photochimiques. Aux États-Unis, un groupe de chercheurs de l’université de Buffalo a réalisé des polymères synthétisés qui ne présentent pas cet inconvénient.

Pour les créer, les ingénieurs ont réalisé un sandwich composé de deux lames de verre entourant une résine photosensible. Exposée à un faisceau laser, elle polymérise. En y traçant des raies, un peu comme lorsque l’on grave un réseau optique, l'équipe a obtenu une couche de polymères reflétant la lumière et lui donnant les couleurs de l’arc-en-ciel.

En haut et en bas, à gauche et à droite des images prises au microscope du réseau coloré soumis à la lumière du soleil, de 25 millimètres de large, que l'on voit en arrière-plan. Les barres noires indiquent une longueur de 10 micromètres. © 2012 University at Buffalo.
En haut et en bas, à gauche et à droite des images prises au microscope du réseau coloré soumis à la lumière du soleil, de 25 millimètres de large, que l'on voit en arrière-plan. Les barres noires indiquent une longueur de 10 micromètres. © 2012 University at Buffalo.

Selon les chercheurs, en l’utilisant comme filtre, un film de ce polymère pourrait servir à la fabrication de dispositifs d’imagerie multispectrale d’objets. En déterminant précisément les couleurs de certaines images médicales, des diagnostics médicaux pourraient être établis. Des utilisations plus terre à terre sont aussi envisagées, toujours pour de l’imagerie multispectrale, mais avec des téléphones portables.

L’exploration des possibilités avec ces polymères commence juste. Les détails techniques de leur fabrication sont exposés dans un article de Advanced Materials.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires