Mots-clés |
  • Maison
Installation d'une VMC double-flux

Découvrez dans ce dossier les différentes étapes d'installation d'une VMC double flux, qui assure un renouvellement constant de l’air ambiant.

Page 2 / 3 - VMC : comment ça marche ? Sommaire
PDF

Pour cette maison neuve d’une surface habitable de 240 m2, l’objectif est d’atteindre une performance énergétique de classe B (logement économe). Bien isolé et étanche à l’air, le bâti n’attend plus qu’un système de ventilation répondant aux exigences de la réglementation thermique.

Le choix s’est porté sur une VMC double-flux avec échangeur haute efficacité (Dee-Fly d’Aldès)*. Récupérant 90 % des calories présentes dans l’air et pourvu d’une motorisation basse consommation « micro-watt », l’ensemble permet jusqu’à 20 % d’économie sur la facture énergétique.

Maison à basse consommation d’énergie avec VMC (source Promotelec) : 1. Isolation des combles2. Isolation des murs3. Isolation des planchers sur terre plein ou sur locaux non chauffés4 - 5. Menuiseries étanches et vitrages isolants6. Suppression des ponts thermiques7. Groupe d’extraction VMC8. Bouches d’air (entrée et extraction)9. Obturation des cheminées à foyer ouvert lorsqu’elles ne fonctionnent pas 
Maison à basse consommation d’énergie avec VMC (source Promotelec) : 
1. Isolation des combles
2. Isolation des murs
3. Isolation des planchers sur terre plein ou sur locaux non chauffés
4 - 5. Menuiseries étanches et vitrages isolants
6. Suppression des ponts thermiques
7. Groupe d’extraction VMC
8. Bouches d’air (entrée et extraction)
9. Obturation des cheminées à foyer ouvert lorsqu’elles ne fonctionnent pas 

* Cet équipement a été médaillé de bronze au Concours de l’Innovation du dernier Batimat (2007) dans la catégorie des Systèmes Intégrés. Il convient aussi à la rénovation, dans le cadre d’une démarche environnementale.

Le cœur du dispositif (cf. schéma ci-dessous) est le groupe de ventilation formé par l’échangeur de chaleur by-pass (1) et le moteur (2). L’échangeur filtre l’air neuf aspiré par une prise extérieure (3), puis l’envoie par une gaine (4) à un caisson répartiteur (5). Celui-ci est relié au réseau d’insufflation (6) qui diffuse, selon la saison, de l’air frais ou chaud dans les pièces à desservir. Pendant ce temps, l’air vicié est absorbé par des bouches d’extraction (7) et dirigé, par un deuxième réseau, vers l’échangeur qui en récupère les calories avant de l’évacuer à l’extérieur (8).

 VMC - Source Aldès
 VMC - Source Aldès

Installation d'une VMC double-flux - 2 Photos

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires