Mots-clés |
  • Maison,
  • développement durable,
  • Energie renouvelable
Bois-énergie : le chauffage par la biomasse

Le chauffage par biomasse utilise le bois-énergie, c'est-à-dire la combustion du bois, pour un rendement de chaleur. Énergie renouvelable, la biomasse permet des applications variées, dont le chauffage domestique.

Page 2 / 22 - L'univers de la biomasse énergétique Sommaire
PDF

Le terme biomasse recouvre un ensemble de matières animales et végétales. Elles sont d’origine aquatique aussi bien que terrestre. On parle de biomasse solide, biomasse forestière, agricole, fermentescible...

Un document de référence établi dans les années 2000, sous la direction de la scientifique néerlandaise Monique Hoogwijk, répartit la production de biomasse en huit catégories. La classification couvre un large spectre allant de la chimie des matériaux aux biocombustibles. Pour se chauffer, l’habitat individuel privilégie la biomasse solide.  Celle-ci s’utilise également pour alimenter l’habitat collectif et le secteur industriel. Une autre piste consiste à exploiter le haut pouvoir énergétique des matières putrescibles, ou biomasse fermentescible.

Déchiquetage sur site de résidus forestiers destinés à la fabrication de granulés (biomasse forestière). © ONF Énergie Bois
Déchiquetage sur site de résidus forestiers destinés à la fabrication de granulés (biomasse forestière). © ONF Énergie Bois

La biomasse solide

La biomasse solide constitue ce que l’on appelle le bois-énergie. Composé principalement de ressources ligneuses d’origine forestière et agricole, il englobe les sous-produits de l’industrie du bois et le recyclage des emballages non traités (cagettes, palettes…).

La biomasse forestière

La biomasse forestière fournit le bois bûche, ainsi que les rémanents entrant dans la composition des combustibles solides de nouvelle génération : bois déchiqueté, granulés, bûches compressées… Elle provient également de la plantation ciblée d’espèces à croissance rapide, telles le peuplier et le saule, qui permettent des récoltes sur de courtes rotations.

Culture ciblée de miscanthus. Cette graminée vivace, appelée aussi herbe à éléphants ou roseau de Chine, permet d’atteindre grâce à son métabolisme de photosynthèse des rendements de 15 à 25 tonnes/hectare/an de matière sèche. D’où son intérêt pour la production de biocombustibles solides. © DRIAAF Île-de-France
Culture ciblée de miscanthus. Cette graminée vivace, appelée aussi herbe à éléphants ou roseau de Chine, permet d’atteindre grâce à son métabolisme de photosynthèse des rendements de 15 à 25 tonnes/hectare/an de matière sèche. D’où son intérêt pour la production de biocombustibles solides. © DRIAAF Île-de-France

La biomasse agricole

La biomasse agricole se divise entre les sous-produits de l’exploitation traditionnelle céréalière, oléagineuse, et la culture de plantes vivaces à but énergétique : fétuque, luzerne, miscanthus géant… La biomasse agricole ne représente actuellement qu’une faible part du bois-énergie. Mais c’est un secteur en devenir soutenu au niveau local, national et communautaire, à l’exemple du projet Enerbiom géré par le Feder (Fonds européen de développement régional).

La biomasse fermentescible

La biomasse fermentescible regroupe les matières et liquides de décomposition : déchets urbains, boues d’épuration, fumier, lisier… On y assimile la biomasse marine, étudiée depuis les années 1970 à titre expérimental. La Chine et les États-Unis sont les fers de lance d’une recherche surtout axée sur la fabrication de biocarburant à partir de microalgues. Toutefois, des unités de production énergétique commencent à voir le jour en France.

Traitement des algues vertes dans l’unité de production Morgane, à Bréhan (Morbihan), créée en 2009 par la société Olmix. Le financement est assuré par un partenariat public privé intégrant entre autres la Communauté des communes de Ploërmel, des coopératives agricoles de Bretagne, la Caisse des dépôts…  © energiesdelamer.blogspot.com
Traitement des algues vertes dans l’unité de production Morgane, à Bréhan (Morbihan), créée en 2009 par la société Olmix. Le financement est assuré par un partenariat public privé intégrant entre autres la Communauté des communes de Ploërmel, des coopératives agricoles de Bretagne, la Caisse des dépôts…  © energiesdelamer.blogspot.com

Bois-énergie : le chauffage par la biomasse - 3 Photos

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires