Mots-clés |
  • Maison,
  • développement durable,
  • Energie renouvelable
Bois-énergie : le chauffage par la biomasse

Le chauffage par biomasse utilise le bois-énergie, c'est-à-dire la combustion du bois, pour un rendement de chaleur. Énergie renouvelable, la biomasse permet des applications variées, dont le chauffage domestique.

Page 13 / 22 - L'insert à granulés Sommaire
PDF

L’insert à granulés est une variante récente du poêle, qui peut aussi bien s’encastrer dans une cheminée existante que recevoir un habillage sur mesure.

En tirant l’insert à granulés, sa sortie de fumée se désolidarise du conduit. Lorsqu’on repousse le bloc dans son logement, elle se remboîte automatiquement de manière étanche. © D’après doc Caminetti Montegrappa
En tirant l’insert à granulés, sa sortie de fumée se désolidarise du conduit. Lorsqu’on repousse le bloc dans son logement, elle se remboîte automatiquement de manière étanche. © D’après doc Caminetti Montegrappa

Description de l'insert à granulés

L’aspect pratique de cet appareil est assez singulier. Monté sur une embase coulissante, on le tire vers soi au moment de recharger à plein le réservoir à combustible situé derrière le foyer. Cette phase de remplissage se fait feu éteint. Un tiroir frontal permet cependant des recharges ponctuelles pendant la chauffe. Étroit, le foyer n’occupe pas plus du tiers de la profondeur totale de l’insert afin de laisser suffisamment de place au réservoir.

Le petit diamètre de la sortie de fumée, 80 ou 100 mm, des poêles et inserts à granulés simplifie le raccordement au conduit de cheminée. Une solution de facilité consiste à proposer une sortie ventouse. Avant d’accepter, il faut être sûr que le modèle choisi est prévu pour. L’entretien de ces appareils est exigeant. Charge à l’utilisateur de vider le cendrier, de nettoyer la vitre et le foyer au moment voulu. Vérifier et nettoyer les éléments chauffants, le ventilateur, les commandes électroniques, remplacer chaque année la cartouche d’allumage automatique, ce n’est pas pour lui. Sauf à perdre la validité de la garantie en cas de problème. À l’exemple des chaudières, cette révision au minimum annuelle doit être assurée par du personnel qualifié. Au contrat d’entretien s’ajoute la consommation électrique : 250 à plus de 500 W à l’allumage, 50 à 150 W en vitesse de croisière selon les modèles. Les puissances nominales varient de 5 à 15 kW et la capacité du réservoir de 15 à 60 kg, pour une consommation horaire de 0,6 à 3,5 kg.

Bois-énergie : le chauffage par la biomasse - 1 Photo

A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires