Mots-clés |
  • Maison,
  • développement durable,
  • Energie renouvelable
Bois-énergie : le chauffage par la biomasse

Le chauffage par biomasse utilise le bois-énergie, c'est-à-dire la combustion du bois, pour un rendement de chaleur. Énergie renouvelable, la biomasse permet des applications variées, dont le chauffage domestique.

Page 12 / 22 - Les poêles à pellets Sommaire
PDF

Les inserts et poêles à pellets, concentrés de technologie, procurent des avantages pratiques indéniables par rapport aux poêles à bûches. Pour la magie de la flamme, c’est une affaire d’appréciation. Voyons ici les poêles à pellets.

Poêle à pellets : l’alimentation en combustible du foyer s’effectue au moyen d’une vis sans fin, animée par un motoréducteur. Le ventilateur centrifuge apporte la quantité d’air nécessaire à la combustion. © Ecofire Palazzetti
Poêle à pellets : l’alimentation en combustible du foyer s’effectue au moyen d’une vis sans fin, animée par un motoréducteur. Le ventilateur centrifuge apporte la quantité d’air nécessaire à la combustion. © Ecofire Palazzetti

Les avantages du poêle à pellets

Le poêle à pellets, créé en Amérique du Nord suite au premier choc pétrolier, est apparu en Europe dans les années 1980. La simplicité d’utilisation et l’autonomie sont ses atouts majeurs. Le granulé est plus propre que la bûche et le réservoir intégré à l’appareil se recharge seulement tous les 2 ou 3 jours en moyenne, voire davantage. Tout dépend de la capacité du modèle et des besoins en chaleur. Autre particularité et non des moindres, le fonctionnement du poêle est géré électroniquement. L’électronique embarquée offre différentes fonctions : régulation de la température, programmation journalière ou hebdomadaire, pilotage à distance, etc. L’allumage est automatique et la puissance se module sans les problèmes d’encrassement et de baisse de rendement à bas régime caractérisant nombre de poêles à bûches. La possibilité de choisir un habillage en céramique améliore le rayonnement du poêle qui, lui aussi, chauffe principalement par convection.

Fonctionnement et rendement du poêle à pellets

Pour fonctionner, le poêle à pellets réclame un apport d’air, de préférence extérieur. La combustion assistée par ventilateur produit une flamme vive et constante. L’effet visuel a un côté chalumeau moins beau que le feu de bûche et la soufflerie émet un bruit perceptible. Les performances affichées sont, elles, de très haut niveau : 80 à 90 % de rendement, jusqu’à 4 ou 5 jours d’autonomie à faible allure. À supposer qu’elles soient réalistes dans une habitation lambda, de telles valeurs sont conditionnées au choix des granulés et, élément crucial, à un réglage précis du poêle. Les retours d’expérience révèlent que de nombreux dysfonctionnements proviennent d’un réglage imparfait lors de l’installation. Avant de signer quoi que ce soit, il est important de s’assurer des compétences de l’installateur… et de la qualité du SAV.


Bois-énergie : le chauffage par la biomasse - 1 Photo

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires