Mots-clés |
  • robotique
La robotique de A à Z

Découvrez l'évolution historique et technique de la robotique, depuis les premiers automates jusqu'aux humanoïdes autonomes, en passant par les animats.

Page 4 / 10 - L'approche animat Sommaire
PDF
Agnès Guillot Chercheur en Psychophysiologie

Les automates et robots ont évolués au fil des décennies, mais comment ont été créés les animats ?

Une image d'animat utilisée pour une des conférences SAB. © DR
Une image d'animat utilisée pour une des conférences SAB. © DR

En 1986, par réaction contre les limitations de l'IA classique, Rodney Brooks – doctorant chez McCarthy – a l'idée de concevoir l'architecture de contrôle d'un robot en écartant toute notion « intelligente » de représentation mentale et en réintégrant l'action dans la construction des connaissances du système. Il affirme en effet qu'un système artificiel doit se concevoir comme un système entier se comportant dans un environnement réel. Ce qu'il a nommé la « robotique comportementale » (behavior-based robotics) retrouvait ainsi l'esprit des concepteurs des premiers robots du début du XXe siècle.

Le principe des animats

Une communauté de chercheurs, fédérée par notre équipe en 1990 dans une première conférence internationale intitulée « Simulation of Adaptive Behavior : from animals to animats » (SAB), s'est reconnue dans cette voie nommée depuis « approche animat » (animat : contraction d'animal artificiel).

Celle-ci vise à concevoir des systèmes artificiels simulés ou des robots réels inspirés des animaux, aptes à exhiber de façon autonome des capacités adaptatives dans un environnement complexe, dynamique et imprévisible (Meyer et Guillot, 1991 ; Meyer, 1996). En cela, elle se définit comme complémentaire de l'IA classique, qui peut être plus performante quand on connaît ou on peut prédire les caractéristiques d'un environnement. Les animats sont dits « situés », car ils appréhendent le monde à leur façon par leurs capteurs et leurs actionneurs afin d'y réagir au mieux, avec une intervention humaine minimale.

Le but de cette approche n'est donc plus de concevoir des systèmes aussi intelligents mais de leur apporter une capacité d'apprentissage.

La robotique de A à Z - 1 Photo

A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires