Mots-clés |
  • informatique,
  • tablette,
  • smartphone
Windows 8 : test et nouveautés en détail

Partez à la découverte de Windows 8 avec notre test complet du nouveau système d'exploitation de Microsoft. Le remplaçant de Windows 7 parviendra-t-il à s'imposer dans les PC mais aussi dans les tablettes grâce à sa nouvelle interface tactile ? Le pari de Microsoft est osé mais nous donne l'occasion de découvrir un Windows revisité qui se pilote aussi bien à la souris qu'au stylet ou au doigt. Suivez le guide.

Page 2 / 12 - Windows 8, premier système pensé pour les PC et tablettes tactiles Sommaire
PDF

À la différence de ses prédécesseurs, Windows 8, le nouveau système d’exploitation de Microsoft, a été développé pour être utilisé aussi bien sur un PC que sur une tablette tactile. Cette orientation stratégique s’avère risquée mais semble nécessaire pour s’adapter au développement de la mobilité.

Preuve que Microsoft s’engage profondément dans la voie des tablettes avec Windows 8, il en commercialise une sous son nom, ce qu’il n’avait jamais fait avec un PC. Il s’agit d’une tablette à écran 10,6 pouces baptisée Surface. © Microsoft
Preuve que Microsoft s’engage profondément dans la voie des tablettes avec Windows 8, il en commercialise une sous son nom, ce qu’il n’avait jamais fait avec un PC. Il s’agit d’une tablette à écran 10,6 pouces baptisée Surface. © Microsoft

Commercialisé depuis le 26 octobre 2012, Windows 8 représente le pari le plus osé (le plus fou ?) de Microsoft depuis bien longtemps. Ce nouveau système d’exploitation, qui remplace désormais Windows 7 dans les ordinateurs, a en effet été conçu d’une façon complètement différente par rapport à ses prédécesseurs. Car il a bien fallu l’adapter à une réalité forte du marché : la perte de vitesse des PC traditionnels au profit des tablettes Internet et de leur écran tactile.

Malgré une base d’utilisateurs encore bien supérieure du côté des PC « normaux », Microsoft a donc fait le choix de la convergence, avec un logiciel censé être utilisable aussi bien à la souris qu’au(x) doigt(s), mais dont l’interface principale est d’abord optimisée pour le tactile : tout élément doit pouvoir être activé, pressé ou bougé du bout du doigt. C’est une partie – la principale – de sa réponse au développement des appareils mobiles et aux nouveaux usages que cela induit. L’autre partie est représentée par Windows Phone 8, le système quasiment jumeau de Windows 8, mais réservé aux smartphones, un marché sur lequel Microsoft est largement en retrait par rapport à Apple avec iOS et Google avec Android. Il faut savoir que Windows 8 et Windows Phone 8 partagent le même noyau, le même système de fichier, les mêmes pilotes, etc. Ils pourront donc partager aussi les mêmes applications, pour le plus grand bonheur des développeurs qui n’auront pas à se disperser dans deux voies différentes s’ils veulent toucher à la fois les utilisateurs de smartphones et ceux de tablettes.

Avec Windows 8, Microsoft mise sur les PC à écran tactile

Microsoft aurait d’ailleurs très bien pu faire le choix d’utiliser Windows Phone 8 aussi sur les tablettes tactiles, à l’image de ce que proposent Google avec son système Android et Apple avec son système iOS. Ils sont en effet tous les deux adaptés aux smartphones et aux tablettes mais pas (ou pas encore) aux ordinateurs. Mais il a fait le choix risqué de l’inverse en adaptant Windows 8 aux PC et aux tablettes, joignant donc ces deux types d’appareils en isolant les smartphones. Ceci afin de mieux se concentrer, pour sa phase de reconquête sur ce marché, sur un système vraiment dédié à cet usage.

Un autre élément qui a compté dans la décision de rendre Windows 8 compatible avec les PC et les tablettes est le fait que de plus en plus d’ordinateurs portables et de bureau sont eux aussi équipés d’un écran tactile. Et qu’ils s’utilisent donc comme une tablette. Aujourd’hui, PC et tablettes sont considérés comme interchangeables et l’idée est de retrouver dans tous les cas et quel que soit le « support » utilisé une interface commune et reconnaissable immédiatement.

L’ordinateur évolue, Windows s’adapte

Microsoft veut donc « suivre le mouvement » avec Windows 8 et glisser du secteur des PC, où il est très bien implanté, vers celui des tablettes où il ne l’est pratiquement pas. Et sans faire les choses à moitié puisqu’il vise aussi bien les « grosses » tablettes à base de processeurs x 86 comme dans les PC (type Intel Core) que les « petites » tablettes plus fines et moins chères à base de processeurs ARM (type Qualcomm Snapdragon S4 ou nVidia Tegra). Au risque, avec son interface pensée surtout pour le tactile, de décevoir voir de fâcher les utilisateurs de PC.

L’ordinateur tel que nous l’avons connu ces vingt dernières années est certes amené à évoluer, se transformant en un terminal comme un autre, au milieu des autres et devant s’adapter à de nouveaux usages. Mais ce n’est pas pour cela que les utilisateurs ne souhaiteront pas retrouver certaines fonctions précises et s’en servir « comme avant », notamment en entreprise où les usages évoluent moins vite qu’à la maison. À moins qu’on ne les force en jetant au rebut les PC traditionnels et en équipant les salariés de tablettes ou à tout le moins d’ordinateurs tactiles. À ce moment-là, Microsoft pourra souffler et se féliciter d’avoir fait le bon choix. Mais d’ici là, il va falloir serrer les dents et espérer que la mayonnaise prenne quand même. Ce qui n’est pas gagné. Mais rares sont les paris gagnés d’avance.


Dans son premier spot publicitaire pour Windows 8, Microsoft nous fait comprendre que l’interface de son nouveau système d’exploitation est pensée pour un usage tactile comme sur les tablettes et que les PC, pourtant largement présents dans la vidéo, doivent s’y adapter. © Microsoft/YouTube

Windows 8 : test et nouveautés en détail - 1 Photo

A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires