Mots-clés |
  • High-Tech

Modèle OSI

PDF

Norme définie par l'ISO pour permettre l'interconnexion des systèmes hétérogènes. L'architecture du modèle de référence d'interconnexion des systèmes ouverts (ou modèle de référence OSI) est hiérarchisée en sept couches. Un système ouvert est un ordinateur, un terminal, un réseau, n'importe quel équipement respectant cette norme et donc apte à échanger des informations avec d'autres équipements hétérogènes et issus de constructeurs différents.

Le modèle OSI est défini dans la norme ISO IS-7498 et la recommandation CCITT X.200.

Les 7 couches du modèle OSI

  1. La couche physique fournit les moyens mécaniques, électriques, fonctionnels et procéduraux nécessaires à l'activation, au maintien et à la désactivation des connexions physiques destinées à la transmission de bits entre deux entités de liaison de données.
  2. La couche liaison de données fournit les moyens fonctionnels et procéduraux nécessaires à l'établissement, au maintien et à la libération des connexions de liaison de données entre entités du réseau. Elle détecte et corrige, si possible, les erreurs dûes au support physique et signale à la couche réseau les erreurs irrécupérables. Elle supervise le fonctionnement de la transmission et définit la structure syntaxique des messages, la manière d'enchainer les échanges selon un protocole normalisé ou non.
  3. La couche réseau assure toutes les fonctionnalités de relai et d'amélioration de services entre entité de réseau, à savoir : l'adressage, le routage, le contrôle de flux et la détection et correction d'erreurs non réglées par la couche 2.
  4. La couche transport assure un transfert de données transparents entre entités de session et en les déchargeant des détails d'exécution. Elle a pour rôle d'optimiser l'utilisation des services de réseau disponibles afin d'assurer au moindre coût les performances requises par la couche session.
  5. Les couches session, présentation et application constituent les couches hautes du modèle OSI et offrent des services orientés vers les utilisateurs alors que les couches basses sont concernées pas la communication fiable de bout en bout. Elles considèrent que la couche transport fournit un canal fiable de communication et ajoutent des caractéristiques supplémentaires pour les applications.

NB : Il faut garder en français le sigle anglais, car la francisation amènerait une confusion fâcheuse avec le symbole ISO, qui reste le même dans toutes les langues, de l'Organisation internationale de normalisation (International Organization for Standardization).

Les 7 couches du modèle OSI. © DR

Les 7 couches du modèle OSI. © DR


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires