Mots-clés |
  • technologie

L'Hyperloop aura des fenêtres virtuelles

Hyperloop Transportation Technologies, l’une des deux sociétés nord-américaines engagées dans le projet de train subsonique, a l’intention d’installer des écrans en guise de fenêtres. Ils pourraient diffuser des contenus personnalisés par les voyageurs. Par ailleurs, la société compte implanter une ligne Hyperloop en Europe, reliant la Slovaquie, l’Autriche et la Hongrie.

Avec une vitesse maximale qui pourrait atteindre les 1.200 km/h, le train subsonique Hyperloop ne possèdera pas de fenêtres car elles ne serviraient pas à grand-chose. Pour éviter que les passagers n’aient pas l’impression d’être trop confinés, l’idée est de remplacer les vitres par des écrans qui afficheront des images ou des informations personnalisables. © Sephirot17, Shutterstock Avec une vitesse maximale qui pourrait atteindre les 1.200 km/h, le train subsonique Hyperloop ne possèdera pas de fenêtres car elles ne serviraient pas à grand-chose. Pour éviter que les passagers n’aient pas l’impression d’être trop confinés, l’idée est de remplacer les vitres par des écrans qui afficheront des images ou des informations personnalisables. © Sephirot17, Shutterstock

L'Hyperloop aura des fenêtres virtuelles - 2 Photos
hyperloop windows

PDF

En mars, Hyperloop Transportation Technologies (HTT), une société en pointe sur le projet Hyperloop promu par Elon Musk, a conclu un accord avec la Slovaquie pour étudier la faisabilité d’une ligne de train subsonique en Europe centrale. Précisant ses projets, HTT promet désormais des fenêtres à bord de son train tubulaire. Les plus claustrophobes d’entre nous se rassureront de ne pas devoir être enfermés dans un tube à une vitesse dépassant celui du TGV, et de loin. À condition d’avoir le cœur bien accroché…

En effet, d’un point de vue scientifique, l’engin risque d’aller beaucoup trop vite, à plus de 900 km/h, pour que nos yeux puissent suivre tranquillement les paysages filant à la vitesse de l’Hyperloop. Et les fleurs au bord des rails vont probablement être tristement invisibles à l’œil nu.

Mais samedi, durant le SXSW (South by Southwest), la société a annoncé travailler sur des fenêtres augmentées pour son moyen de transport futuriste. Ni plus ni moins que des écrans pour les remplacer.

Voici à quoi pourrait ressembler un Hyperloop tel qu’imaginé par la société Hyperloop Transportation Technologies. La première ligne commerciale pourrait ouvrir dès 2020. © Hyperloop Transportation Technologies
Voici à quoi pourrait ressembler un Hyperloop tel qu’imaginé par la société Hyperloop Transportation Technologies. La première ligne commerciale pourrait ouvrir dès 2020. © Hyperloop Transportation Technologies

On attend le premier prototype d’Hyperloop

Pour le voyageur, le trajet se fera dans un univers familier qu’il pourra sans doute personnaliser - via son smartphone - avec l’essentiel des données à disposition pour le voyage, comme la vitesse de déplacement dans le tube, l’heure d’arrivée et la température.

Déjà, nous attendons encore que HTT, ou son concurrent, fasse ses preuves dans la construction des prototypes qui restent pour le moment à l’état virtuel. Et ensuite, l’inauguration de telles fenêtres dans les Hyperloops nous laisse songeurs sur ce type de trompe-l’œil pour voyageurs pressés. De notre côté nous resterons un brin nostalgiques de la beauté, bientôt préhistorique, de contempler le défilement d’un paysage étiré à l’infini.

Une nostalgie peu partagée par le chef de projet chez Hyperloop Transportation Technologies, Dirk Ahlborn qui a commenté le concept à CNet en quelques mots : « Notre but c’est rendre le voyage moins pénible. Et c’est sur quoi nous travaillons au-delà de propulser une capsule dans un tube. »

Le projet de l'Hyperloop devient donc de plus en plus curieux à l’approche des premiers prototypes. Propulser une capsule dans un tube, le tout plongé dans une réalité virtuelle : on ne sait plus si l’Hyperloop est au top du cool ou bien une nouvelle entrée dans la liste des projets technologiques les plus incongrus du siècle.


À voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires