Mots-clés |
  • technologie

Un écran LCD tout rond !

Surtout destiné aux tableaux de bord des voitures, cet écran circulaire LCD est une petite prouesse : il n’est pas si facile d’aligner des cristaux liquides sur un disque…

Un écran LCD tout rond ! - 1 Photo

PDF

On avait l’habitude de mesurer les progrès en matière d’écran LCD en notant l’épaisseur (2 centimètres au total pour un prototype de télévision du taiwanais AUO), de contraste et de luminosité (respectivement 8.000.000 :1 et 700 candelas par mètre carré dans les labos d’Hitachi). Il va désormais falloir prendre en compte un critère supplémentaire : la forme. Matsushita a en effet dévoilé un écran parfaitement circulaire. Il sera montré pour la première fois au prochain salon FPD International (FPD pour Flat Panel Displays, « écrans plats »), qui se tiendra du 24 au 26 octobre, à Yokohama, au Japon.

Le prototype montre des fleurs mais cet écran bien rond affichera plutôt la vitesse de la voitureou la carte du GPS. © Toshiba-Matsushita
Le prototype montre des fleurs mais cet écran bien rond affichera plutôt la vitesse de la voiture
ou la carte du GPS. © Toshiba-Matsushita

Ses dimensions sont modestes : son diamètre extérieur est de 7,5 centimètres de diamètre et l’image se limite à 6,2 centimètres. Mais il est fin (11 millimètres d’épaisseur) et la qualité de l’affichage est de bonne tenue. Sur ses deux plus grands axes, l’écran affiche 240 pixels, chacun étant constitué d’un élément (carré…) de 0,258 millimètre de côté. Le contraste atteint 600 :1 et la luminosité est de 500 candelas par mètre carré (il est rétroéclairé).

Moins de connexions

Au fait pourquoi nos écrans sont-ils rectangulaires ? Bien sûr, ce format semble plus approprié pour regarder des images ou travailler sur un ordinateur. Mais leur réalisation est aussi la plus facile. Un écran LCD en particulier, comporte un quadrillage formé de deux réseaux de conducteurs parallèles. Cette structure en lignes et en colonnes conduit naturellement à une surface carrée ou rectangulaire, avec les connecteurs sur les côtés.

Le fabricant affirme que sa prouesse vient de l’utilisation d’une technique maison, dite du polysilicium à basse température, pour la réalisation des composants. Elle réduirait le nombre de connexions nécessaires, qui n’occupent ici que les trois quarts de la circonférence de l’écran. Les composants de l’écran sont d’abord gravés sur le verre, qui est découpé puis reçoit les connexions.

Matsushita destine principalement cet affichage à l’automobile, où il pourrait remplacer différents instruments. Mais chez l’entreprise japonaise, on l’imagine également dans des appareils mobiles voire des téléphones portables.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires