Mots-clés |
  • technologie

Apple invente les iChaussures à indicateur d’obsolescence

Un nouveau brevet enregistré par Apple vient d’être publié. Il décrit un étrange système de capteur intégré dans la semelle des chaussures pour indiquer, entre autres, leur niveau d’usure à la personne qui les chausse.

Le brevet d'Apple fait penser à l'accessoire Nike+iPod, un podomètre vendu 19 euros qui se loge dans un emplacement prévu à cet effet dans la semelle de chaussures de course Nike. Les informations qu'il récolte sont retransmises par ondes radio à un iPod ou un iPhone pour permettre à l'amateur de course à pied d'obtenir des statistiques sur ses entraînements. © Apple Le brevet d'Apple fait penser à l'accessoire Nike+iPod, un podomètre vendu 19 euros qui se loge dans un emplacement prévu à cet effet dans la semelle de chaussures de course Nike. Les informations qu'il récolte sont retransmises par ondes radio à un iPod ou un iPhone pour permettre à l'amateur de course à pied d'obtenir des statistiques sur ses entraînements. © Apple

Apple invente les iChaussures à indicateur d’obsolescence - 2 Photos

PDF

Des brevets, Apple en dépose toutes les semaines auprès de l’United States Patent & Trademark Office (USPTO). Pour la seule année 2011, le bureau américain des brevets lui en a même accordé 1.136. Certains servent de rempart pour protéger ses technologies et écarter ses concurrents comme Samsung, qui en a fait les frais l’été dernier. Il y en a d’autres d’inspiration beaucoup plus étrange, comme ceux qui concernent les coins arrondis, l’iPhone avec airbag intégré ou encore la table de cuisine tactile. Dans cette dernière catégorie, la marque à la pomme en a déposé un encore plus original voilà un an. Il a été publié, donc accordé, il y a peu de temps par l’USPTO. Il s’agit de protéger un concept de chaussures intelligentes capable de prévenir celui qui les chausse lorsqu’elles sont usées.

Le système fait fortement penser au partenariat entre Apple et Nike, avec le capteur Nike+iPod. Il consiste en une petite capsule vendue une vingtaine d’euros (30 euros avec un récepteur pour iPod), qui se place dans un logement prévu à cet effet dans le talon d’une chaussure de course Nike. Enfermant un accéléromètre piézoélectrique, une pile bouton et un émetteur, ce petit module permet de retransmettre à un iPod ou un iPhone des informations sur le rythme de course de l’utilisateur grâce à l’application Nike+ Running ou Nike+ iPod.

Dans son brevet, Apple décrit un capteur d'usure doté de plusieurs options. On y trouve pêle-mêle un capteur de pression, un accéléromètre, ou encore un podomètre. Ce capteur pourrait être exploité dans deux modèles de chaussures : uniquement dans le talon ou, comme le montre la dernière illustration (Fig. 3), avec en plus un capteur de pression placé sur toute la longueur de la semelle. © Apple

Apple veut détecter l’usure des chaussures pour certains sports

Le système décrit par Apple reprend le concept du logement dans le talon de la semelle. Apple décrit toutefois plusieurs modèles de modules. Ceux-ci enferment un processeur, un accéléromètre ou un capteur de pression (force sensing resistor, FSR), auxquels s'ajoutent une petite alarme sous forme d’une diode, un haut-parleur miniature et enfin une batterie. Le brevet donne quelques pistes supplémentaires, en évoquant la présence éventuelle d’un système permettant d’alimenter en énergie le module par friction, par exemple. Il décrit également un émetteur sans fil pour transmettre des statistiques sur la distance parcourue, le nombre de pas ou l’usure à une application installée sur un iPhone ou un iPad.

En outre, Apple propose deux types de modèles, allant des chaussures classiques aux modèles spécifiques à certaines activités et pratiques sportives, comme le snowboard, la randonnée, etc. Et comme il suffit d’observer ses semelles pour savoir si elles sont usées, pour justifier son invention, Apple explique que dans certaines activités ou pratiques sportives, l’utilisateur ne sait pas forcément que ses chaussures sont fatiguées, car l’usure de celles-ci n’est pas visible. Et pourtant, avec des plastiques endommagés et tassés, la personne qui les porte pourrait se blesser. Autrement dit, Apple œuvre pour protéger les pieds de tout un chacun... tout en en profitant pour inviter dans nos chaussures sa méthode d’obsolescence programmée.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires