Mots-clés |
  • robotique

Ubiko : un robot réceptionniste qui répond à vos questions

Il sait parler, dire bonjour, tendre un formulaire, renseigner et même faire de la publicité. Il est gentil. Il n'a pas besoin de congés. Il est à louer.

Ubiko n'est pas bien grand (1,13 m) et n'a pas vraiment la taille mannequin. Crédit : Ubix. Ubiko n'est pas bien grand (1,13 m) et n'a pas vraiment la taille mannequin. Crédit : Ubix.

Ubiko : un robot réceptionniste qui répond à vos questions - 3 Photos

PDF

Ubiko est réceptionniste. Il a fait ses classes dans un hôpital japonais où il a donné entière satisfaction. Ses mensurations - 1,13 mètre pour 100 kg -, sa voix nasillarde, sa lenteur (il ne roule qu'à 3 km/h en vitesse de pointe) et son incapacité à monter la moindre marche n'ont pas entravé son embauche.

Son œil unique est une caméra. Ses grandes oreilles sont purement décoratives mais un microphone, sur la face avant, entend ce qu'on lui dit. L'antenne blanche, c'est pour la liaison Wi-Fi. La tête pivote sur 180 °. Crédit : Ubix.
Son œil unique est une caméra. Ses grandes oreilles sont purement décoratives mais un microphone, sur la face avant, entend ce qu'on lui dit. L'antenne blanche, c'est pour la liaison Wi-Fi. La tête pivote sur 180 °. Crédit : Ubix.

Il est vrai qu'on peut lui reconnaître quelques qualités. Les multiples capteurs de son corps dodu empêchent toute collision. Même limité, son vocabulaire lui permet de répondre à des questions simples et en cas de problème ou de changement de mission, Ubiko converse avec sa hiérarchie à l'aide son antenne Wi-Fi.

Travailleur à louer

Après l'hôpital, on espère lui trouver d'autres emplois à la mesure de ses compétences et on pense déjà à lui pour devenir guide dans un aéroport ou dans une gare. Ubiko reste disponible, attendant les clients. Car il se loue mais cher : à peu près 350 euros de l'heure.

Il ne marche pas, il roule. Vitesse maxi : 3 km/h. Son ventre cache des détecteurs d'obstacles. Ses bars peuvent porter une petite charge. Crédit : Ubix.
Il ne marche pas, il roule. Vitesse maxi : 3 km/h. Son ventre cache des détecteurs d'obstacles. Ses bars peuvent porter une petite charge. Crédit : Ubix.

C'est là, probablement, la principale nouveauté apportée par Ubiko. Ses concepteurs, la société Ubix (alias Ubiquitous Exchange) associée à l'entreprise Tmsuk, le proposent déjà sur le marché du travail.

Deux robots du même type, fabriqués par Tmusk, sont déjà employés à l'hôpital Aizu Central, dans la ville de Aizu-Wakamatsu, au nord de Tokyo, où leur tâche consiste à escorter les visiteurs et même à porter leurs bagages.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires