Mots-clés |
  • processeur,
  • rythme cardiaque

Un processeur Samsung dédié aux bracelets d’activité

Le constructeur sud-coréen Samsung a dévoilé un nouveau processeur tout en un destiné aux bracelets d’activités. Ce « Bio-Processor » peut mesurer le rythme cardiaque, les graisses corporelles, la masse musculaire, la température de la peau, la sudation et évaluer le niveau de stress.

Samsung a rassemblé sur une seule puce des capteurs de signes vitaux : rythme cardiaque, graisses corporelles, masse musculaire, température de la peau, sudation. © Samsung Samsung a rassemblé sur une seule puce des capteurs de signes vitaux : rythme cardiaque, graisses corporelles, masse musculaire, température de la peau, sudation. © Samsung

Un processeur Samsung dédié aux bracelets d’activité - 2 Photos
samsungbioprocessor

PDF

Le Bio-Processor de Samsung est le tout premier système au monde contenu dans une puce pour « wearables » capable de mesurer le rythme cardiaque, le stress, la masse musculaire et plus, le tout sans aide extérieure. « C'est la puce de suivi de santé la plus versatile jamais proposée. Elle devrait permettre d'offrir de nouveaux services de santé », a commenté Ben K. Hur, vice-président du marketing de Samsung Electronics.

Ce petit bout de silicium peut mesurer le rythme cardiaque, les graisses corporelles, la masse musculaire, la température de la peau et les niveaux de stress, mais est aussi capable d'analyser ces données sans recourir à un autre appareil. Ce qui est une vraie nouveauté. Ce processeur sera intégré à différents types de bracelets ou de patchs, et permettra de miniaturiser encore les appareils et d'endiversifier les applications.

Le Bio-Processor de Samsung cumule sur une seule puce plusieurs capteurs dont il peut analyser les données sans recourir à un appareil externe. © Samsung
Le Bio-Processor de Samsung cumule sur une seule puce plusieurs capteurs dont il peut analyser les données sans recourir à un appareil externe. © Samsung

Des produits attendus l’été prochain

Des appareils tests ont déjà été conçus à partir de cette puce pour aider développeurs et les fabricants à explorer les capacités de ce processeur. Ce circuit devrait être intégré aux produits de grande consommation, comme des bracelets, à partir du début de 2016.

Malgré une popularité grandissante, des doutes persistent cependant sur la fiabilité de nombreux appareils de suivi. C'est pourquoi le CES 2016 a prévu une conférence à ce sujet intitulée « Counting on Consistency in Fitness Wearables ». Cette conférence vise à souligner qu'il est nécessaire que les fabricants se mettent d'accord sur des standards unifiés dans tout le secteur pour plus de transparence pour le consommateur.


À voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires