Mots-clés |
  • jeux vidéo,
  • géologie

Wasteland 2, un jeu vidéo scientifiquement – presque – réaliste

Pour Wasteland 2, l’éditeur InXile Entertainment a fait appel à une équipe de scientifiques chargée d’apporter sa caution au scénario. L’histoire se déroule dans un monde ravagé après une guerre nucléaire. Décors, végétation, ennemis issus de mutations génétiques, tout est passé à la loupe scientifique pour offrir le plus de réalisme possible. Chris Keenan, producteur et designer de Wasteland 2, a répondu aux questions de Futura-Sciences.

InXile Entertainment a notamment fait appel à des spécialistes en biologie évolutive et en robotique afin de créer des cyborgs et des mutants crédibles. © InXile Entertainment InXile Entertainment a notamment fait appel à des spécialistes en biologie évolutive et en robotique afin de créer des cyborgs et des mutants crédibles. © InXile Entertainment

Wasteland 2, un jeu vidéo scientifiquement – presque – réaliste - 2 Photos

PDF

Les jeux vidéo actuels s’apparentent de plus en plus dans leur conception à de véritables films. Scénario, graphismes, décors, personnages… Le souci du détail est toujours plus poussé pour plonger les joueurs dans des univers captivants. On parle aussi beaucoup du « réalisme » des jeux, terme utilisé pour évoquer la précision avec laquelle sont reproduits une arme, un véhicule ou encore un sport. Cette exigence de réalisme peut être déterminante pour la crédibilité d’un jeu lorsque celui-ci se déroule dans le futur. Le joueur doit pouvoir se raccrocher à des éléments vraisemblables qui lui laissent croire que les choses pourraient se passer ainsi.

C’est pour cette raison que l’éditeur américain InXile Entertainment a décidé de s’associer à une équipe de scientifiques afin de peaufiner le scénario et le développement de Wasteland 2. Il s’agit de la suite de Wasteland, un jeu de rôle sorti en 1988 dont l’action se déroule dans un monde ravagé par une guerre nucléaire entre les États-Unis et l’Union soviétique. À l’époque, ce jeu avait rencontré un grand succès et inspiré la franchise Fallout. Vingt-quatre ans plus tard, Brian Fargo, le créateur de Wasteland, a décidé de lui donner une suite en réunissant une partie de l’équipe d’origine (Ken St. Andre, Michael Stackpole, Alan Pavlish, Liz Danforth).

L’action de Wasteland 2 se déroule dans le futur, 115 ans après qu’une contamination nucléaire massive a donné naissance à des créatures mutantes et à un environnement truffé de pièges toxiques. © InXile Entertainment
L’action de Wasteland 2 se déroule dans le futur, 115 ans après qu’une contamination nucléaire massive a donné naissance à des créatures mutantes et à un environnement truffé de pièges toxiques. © InXile Entertainment

Pour financer le projet, Fargo a fait appel au mécénat via la plateforme de levée de fonds Kickstarter. Il a ainsi récolté 2,9 millions de dollars auprès de plus de 61.000 donateurs. Le travail de développement bat son plein et Wasteland 2 sortira en octobre 2013. L’action se déroulera dans un monde postapocalyptique, 115 ans après une contamination nucléaire massive.

La science au service de la fiction

À quoi peut ressembler un tel monde et les formes de vie qui le peuplent ? Pour créer un univers aussi crédible que possible, InXile s’est associé à Thwacke Consulting. Ce cabinet s’est spécialisé dans le conseil pour le développement de jeux vidéo. Il regroupe des universitaires spécialisés en génétique, en biologie évolutive, en nanotechnologies, en physique des particules, en neurologie ou encore en géologie. Son but : apporter une caution scientifique aux scénarios afin d’aider les développeurs à créer des univers et des personnages plausibles.

Dans le cas de Wasteland 2, Thwacke Consulting a notamment étudié les recherches relatives aux conséquences sur les survivants et l’écosystème du bombardement d’Hiroshima et des essais nucléaires. Ils ont par exemple relevé que la silice contenue dans le sable se transformait sous l’effet de l’explosion nucléaire et prenait une teinte vert clair transparente. Voici le type d’informations que les concepteurs en charge des décors ont pu prendre en compte. « Attendez-vous à des créatures qui seront un sous-produit de leur environnement, de la guerre chimique et biologique et d’un savoir-faire médical pour survivre avec le minimum de ressources », annonce Thwacke Consulting. Les scientifiques ont été associés dès le début à la conception de Wasteland 2, ce qui a stimulé l’imagination des développeurs tout en les guidant vers des options narratives vraisemblables.

Trouver le bon compromis

« Nous avons mis notre équipe rédactionnelle en relation avec celle de Thwacke Consulting dès le départ afin qu’ils échangent leurs idées, a expliqué à Futura-Sciences Chris Keenan, producteur et designer sur Wasteland 2Nous n’essayons pas de créer un monde qui soit complètement précis d’un point de vue scientifique, mais plutôt d’utiliser leurs services pour tirer encore plus de créativité de nos auteurs et designers. » Exemple : InXile a créé un monstre à partir d’un bernard-l'ermite qui aurait survécu grâce à sa coquille. Devenu un crabe géant à la suite de l’irradiation, la bête a quitté son enveloppe et se cache en prenant possession d’éléments du décor comme des véhicules abandonnés ou des cabines téléphoniques

Une grande partie des informations communiquées par les experts scientifiques servira également à alimenter un carnet de bord accessible depuis le jeu pour apporter des détails. « Chaque mutant, chaque robot et chaque zone auront une trame de fond complémentaire que les joueurs auront le loisir de lire s’ils souhaitent avoir plus de perspective sur le monde qu’ils explorent. Thwacke Consulting apportera sa touche scientifique à chacun de ces éléments en donnant des informations sur la manière dont ils ont été créés et leur rôle », ajoute Chris Keenan. Plus qu’un jeu, InXile dit vouloir développer un véritable récit. Mais le réalisme a ses limites, car Wasteland 2 n’est ni une simulation ni un jeu éducatif, mais avant tout un divertissement. Rendez-vous en octobre 2013 pour découvrir le résultat.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires