Mots-clés |
  • Internet,
  • moteur de recherche

Qwant, le moteur de recherche français, change de peau

Disponible en version beta depuis le mois de février, le moteur de recherche Qwant fait sa sortie officielle en changeant légèrement de style et en apportant de nouvelles fonctionnalités.

Depuis son lancement en février dernier, le moteur de recherche à la française Qwant aurait répondu à 225 millions de requêtes. 3,5 millions de visiteurs s'y connecteraient chaque mois. © Sylvain Biget / Futura-Sciences Depuis son lancement en février dernier, le moteur de recherche à la française Qwant aurait répondu à 225 millions de requêtes. 3,5 millions de visiteurs s'y connecteraient chaque mois. © Sylvain Biget / Futura-Sciences

Qwant, le moteur de recherche français, change de peau - 2 Photos

PDF

Il fonctionnait en version beta depuis le mois de février. Depuis le 4 juillet au soir, le moteur de recherche français Qwant a été lancé officiellement. Visuellement les couleurs du logo ont été suffisamment remaniées pour marquer la différence avec celui de Google. Il est vrai que lors de son lancement, la page d'accueil semblait singer celle du géant d'Internet...

Malgré l'officialisation du lancement de Qwant, le petit logo Beta est toujours présent mais bon nombre de changements se font remarquer. En bas de la page une nouveauté est venue s'ajouter. Les tendances du jour sont en effet affichées sous forme de petites briques de différentes couleurs selon la provenance des contenus (vidéo, web, réseaux sociaux…). Pour le reste, lorsque l’on effectue une recherche par mot clé, on retrouve la présentation affichant des résultats organisés en quatre rubriques : « Web », « Actualités », « Social », « Shopping ». Un bandeau présentant des images et des vidéos en corrélation avec la recherche est disponible au-dessus de ces rubriques, faisant office d’une cinquième rubrique baptisée « Media ».

Avec un logo transformé pour se différencier de Google, une présentation retravaillée et de nouvelles fonctionnalités, Qwant se démarque des autres moteurs de recherche en classant les résultats en fonction de leur source (Internet, réseaux sociaux, boutiques en ligne...). © Sylvain Biget, Futura-Sciences
Avec un logo transformé pour se différencier de Google, une présentation retravaillée et de nouvelles fonctionnalités, Qwant se démarque des autres moteurs de recherche en classant les résultats en fonction de leur source (Internet, réseaux sociaux, boutiques en ligne...). © Sylvain Biget, Futura-Sciences

Un million de requêtes par mois

Cette présentation, dénommée « Classique », peut céder la place à une autre : « Mosaic ». Avec elle, les résultats sont affichés sous forme de petits blocs. Une colonne permettant d’affiner les recherche, grâce à cinq rubriques, est également disponible. En haut, on trouve un système d’onglets, qui filtre les recherches pour n’afficher que les images et les vidéos (« Media ») ou encore seulement les contenus intégrant des personnalités (« People »). Enfin, Qwant ajoute une fonctionnalité intéressante baptisée Notes. Elle permet d’enregistrer les résultats de recherche pour pouvoir les retrouver rapidement. Elle nécessite toutefois l’ouverture d’un compte d’utilisateur, à l’image de ce que propose Google. Comme lui, Qwant a également annoncé qu’il allait développer d’autres fonctionnalités, comme un service de streaming musical appelé Qwant Music avec éventuellement une formule d’abonnement payante. Le moteur de recherche souhaite également proposer un service de messagerie du nom évocateur de QMail.

Pour le reste, rappelons que lors de sa sortie surprise en février, le coup de communication passé, Qwant avait subi un retour de bâton mémorable lorsque la presse a constaté que le site intégrait des éléments du moteur de recherche Bing de Microsoft. Jean-Manuel Rozan et Éric Leandri, les fondateurs de Qwant, s’étaient alors vigoureusement défendus en expliquant qu’il s’agissait d’un malentendu.

Les dirigeants avaient même expliqué à Futura-Sciences que Qwant allait faire disparaître progressivement l’ensemble des API provenant de l’extérieur pour obtenir des résultats provenant du seul travail d’indexation et de classement effectué par Qwant. Difficile de savoir aujourd’hui quel est le niveau d’autonomie du moteur de recherche. Il est certain que les résultats de la rubrique relative aux réseaux sociaux sont générés par les propres algorithmes et traitements de Qwant. À l’heure actuelle, selon ses créateurs, le moteur de recherche répondrait à un million de requêtes par jour et compterait 3,5 millions de visites par mois. Les trois quarts des visiteurs y retourneraient au moins une fois.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires