Mots-clés |
  • Internet,
  • informatique,
  • Android

Flash retente sa chance sur les terminaux Android

 

La tablette tactile Xoom de Motorola devrait être la première tablette capable d’afficher avec fluidité des animations Flash. © Motorola La tablette tactile Xoom de Motorola devrait être la première tablette capable d’afficher avec fluidité des animations Flash. © Motorola

Flash retente sa chance sur les terminaux Android - 2 Photos

PDF

Adobe propose depuis vendredi soir une version nettement plus performante de son lecteur Flash pour les smartphones et les tablettes tactiles Android.

La technologie Flash a-t-elle un avenir sur les terminaux mobiles équipés de processeurs relativement peu puissants ? Bien que Steve Jobs pense qu’il faille l’oublier, Adobe y croit toujours et lance aujourd’hui la version 10.2 de son lecteur Flash pour les smartphones et les tablettes pilotés par le système d’exploitation Android.

Conçu par le géant Google, Android est aujourd'hui l'OS mobile le plus déployé sur smartphone. Selon le cabinet Canalys, sa part de marché s'est établie à 32,5 % fin 2010 devant Nokia (30,6 %) et Apple (16 %). Ces bons résultats en font le plus sérieux concurrent d’iOS, le système qui équipe les iPhone et les iPad qui, rappelons le, ne prennent pas en charge la technologie Flash.

La version 10.1 de Flash disponible depuis l’été dernier sur l’Android Market affiche difficilement les sites dont les animations n'ont pas été optimisées pour les terminaux mobiles. © Google
La version 10.1 de Flash disponible depuis l’été dernier sur l’Android Market affiche difficilement les sites dont les animations n'ont pas été optimisées pour les terminaux mobiles. © Google

Du mieux sur les téléphones

Il est donc logique qu'Adobe mise beaucoup sur le système d'exploitation pour mobile de Google. L'éditeur américain propose déjà une version de son lecteur Flash (la 10.1) compatible avec la version 2.2 d’Android mais ses piètres performances et sa gourmandise énergétique n’ont pas franchement convaincu.

Préinstallée sur certains téléphones comme le Motorola Droid2, la version 10.1 réussit à afficher des sites Flash optimisés pour les terminaux mobiles comme ceux mis en avant par Adobe mais se montre d’une lenteur exaspérante sur le commun des sites Web contenant des animations Flash conçues pour s’afficher sur un ordinateur classique.

Disponible en version finale pour Android 2.2 (nom de code Froyo) et Android 2.3 (Gingerbread) et encore en version bêta pour Android 3 (Honeycomb), la version 10.2 est nettement plus performante.

Selon les premiers tests menés par les sites spécialisés, la différence est notable même sur les anciens terminaux.

Une belle promesse pour les tablettes

Pour gagner en fluidité et en autonomie, Adobe a optimisé son code mais il mise aussi sur l’accélération matérielle.

Encore en version bêta, Flash Mobile 10.2 pour Android 3 exploitera à terme les puces double cœurs et les composants graphiques installés dans les tablettes les plus récentes. Pour l’instant, l’accélération matérielle n’est pas activée dans la version bêta mais Adobe y travaille.

Selon l’éditeur, sur les tablettes de dernière génération comme la Xoom de Motorola et le Blackberry PlayBook de RIM, l’expérience utilisateur obtenue avec la version 10.2 de Flash sera comparable à celle sur un ordinateur.

Présentée en janvier au CES de Las Vegas, la tablette Xoom est commercialisée depuis février aux États-Unis sans la technologie Flash et les utilisateurs pourront installer la version bêta via Internet. Avec un peu de chance, les tablettes Xoom et PlayBook qui devraient arriver au deuxième trimestre en France seront livrées avec une version préinstallée de la version finale.

 


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires