Mots-clés |
  • Internet,
  • moteur de recherche

En bref : Wolfram Alpha sonde nos amitiés sur Facebook

Le moteur de recherche Wolfram Alpha propose un outil réalisant en quelques secondes une analyse fouillée d’un compte Facebook pour établir une liste de statistiques, graphiques à l’appui.

Voilà quelqu'un dont les amis sur Facebook sont principalement des hommes (male) et mariés (married). Mais curieusement, les proportions de la situation familiale sont différentes pour les amis et les amies. La proportion de femmes mariées est deux fois plus faible que la moyenne générale. Qu'en conclure ? Là est la vraie question, à laquelle Wolfram Alpha ne répond pas... © Wolfram Alpha/Futura-Sciences Voilà quelqu'un dont les amis sur Facebook sont principalement des hommes (male) et mariés (married). Mais curieusement, les proportions de la situation familiale sont différentes pour les amis et les amies. La proportion de femmes mariées est deux fois plus faible que la moyenne générale. Qu'en conclure ? Là est la vraie question, à laquelle Wolfram Alpha ne répond pas... © Wolfram Alpha/Futura-Sciences

En bref : Wolfram Alpha sonde nos amitiés sur Facebook - 1 Photo

PDF

Quel est l’âge moyen de mes amis ? la proportion hommes-femmes ? leurs lieux de résidence ? Comment se répartit mon activité sur le réseau social durant la journée ? la semaine ? Il est désormais possible de répondre à ces questions (assurément essentielles) grâce Wolfram Alpha, ce « Computational Knowledge Engine », soit « moteur de connaissances calculatoire ». Apparu en mai 2009, cet outil logiciel, créé par Stephen Wolfram (également auteur du remarquable Mathematica), produit après la requête d’un internaute une réponse directe plutôt qu’une liste de liens. Ainsi, à la question « how tall is the Eiffel tower » (« quelle est la taille de la tour Eiffel », car il n’existe pas de version française), Wolfram Alpha indique la hauteur en mètres.

Désormais, en tapant « Facebook report » ou « my Facebook », on obtient un autre effet. Une application Facebook se lance et, à la première utilisation, il est demandé une inscription. Ensuite, Wolfram Alpha se lance dans une étude statistique de l’activité personnelle sur ce réseau social.

Les amis sont comptés, classés par genre (hommes ou femmes), par situation géographique, par statut familial et par âge. Les heures et les jours d’écriture de messages sont disséqués et on apprend même le nombre moyen de mots par post. Les réactions sont bien sûr comptabilisées et on saura quels sont les messages les plus commentés ou les plus partagés. On peut en savoir plus, et surtout obtenir des graphiques plus précis, en s’abonnant à la version « Pro », payante.

Quant à l’utilité de savoir ce que l’on sait déjà, chacun sera juge pour son propre cas…


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires