Mots-clés |
  • Internet,
  • Chine,
  • moteur de recherche

En bref : le moteur de recherche Google quitte la Chine

Depuis lundi, les accès au site chinois du moteur de recherche de Google sont reroutés vers le site de Hong-Kong. Mais pour les Chinois, malgré ce détour, le contenu des pages récupérées reste toujours filtré par les autorités.

Le moteur de recherche de Google pour les Chinois vient d'être déménagé à Hong-Kong. Le moteur de recherche de Google pour les Chinois vient d'être déménagé à Hong-Kong.

En bref : le moteur de recherche Google quitte la Chine - 1 Photo

PDF

Google n'a pas opté pour le compromis dans le différend qui l'oppose au gouvernement chinois et n'appliquera plus la censure imposée par les autorités de Pékin sur les résultats des recherches des internautes. Le moteur de recherche chinois de Google est désormais fermé. Son adresse, http://www.google.cn/, renvoie à un autre site, http://www.google.com.hk/, installé, lui, à Hong-Kong (territoire intégré à la Chine mais jouissant d'un statut spécial).

Sur le blog officiel de Google, un vice-président de l'entreprise, David Drummond, explique que le moteur du site de Hong-Kong n'applique aucune censure. Mais pour les internautes chinois, la censure, assurée auusi par le contrôle des autorités sur les flux Internet, est toujours là. Certains parlent désormais de « Chineternet », voire « d'intranet chinois ».

L'entreprise Google reste présente en Chine, conservant ses locaux et maintenant ses autres services commerciaux. A terme, l'avenir de la société sur le territoire chinois pourrait cependant être menacé.
Les autorités ont réagi immédiatement, critiquant la décision de Google mais précisant toutefois qu'il ne s'agit que d'une affaire commerciale avec une entreprise. La traduction en langage diplomatique est que la Chine ne veut pas ajouter l'affaire Google aux bisbilles qui se multiplient avec les Etats-Unis.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires