Mots-clés |
  • informatique,
  • Bureautique

Test Microsoft Office 2013 : le point sur les nouveautés

Futura-Sciences a essayé la toute dernière version de test du prochain Office 2013, qui s’est avérée stable. Quelques fonctions ont été ajoutées et son interface s’oriente vers une utilisation sur les tablettes tactiles. Axée totalement vers le cloud, elle permet à l’utilisateur d’accéder à ses documents de n’importe où et avec n’importe quel dispositif doté de Windows 8.

Les logiciels de la suite Microsoft Office 2013 s’ouvrent désormais sur une page d’accueil présentant une liste de modèles courants au lieu d’une page vierge. © Sylvain Biget, EP Les logiciels de la suite Microsoft Office 2013 s’ouvrent désormais sur une page d’accueil présentant une liste de modèles courants au lieu d’une page vierge. © Sylvain Biget, EP

Test Microsoft Office 2013 : le point sur les nouveautés - 4 Photos

PDF

Office 2013, la quinzième version de la suite bureautique de Microsoft, emboîte le pas à la stratégie déjà employée par l'éditeur de Redmond pour Windows 8. Ainsi, les logiciels de la suite seront utilisables sur les tablettes tactiles fonctionnant avec Windows 8 et les smartphones animés par Windows Phone 8. Ils seront tous imbriqués avec les réseaux sociaux ou d’entreprise et surtout au cloud.

Pour le moment, Office 2013 n’est disponible qu’en version « preview » et n’est supposé sortir qu’au mois de février 2013. Pour suivre son évolution, l’équipe de développement délivre de nombreuses informations sur son blog.

La grande nouveauté, c’est que l’utilisation de la suite Office 2013 nécessite un compte Windows Live ID pour les particuliers, ou Office 365 pour les entreprises. Une fois ce compte créé ou activé, l’installation se déroule en 5 petites étapes. Un module se lance et il suffit de valider chaque étape. Les logiciels de la suite sont disponibles et opérationnels au bout de quelques minutes. L’installation se poursuit tout de même en tâche de fond durant une bonne demi-heure. Notez qu’en optant pour un abonnement mensuel avec Office 365, la suite Office 2013 est incluse. Il reste possible de l’acheter sans utiliser Office 365, ce qui n’empêche pas l’accès à certains services du cloud, comme Skydrive.

En se connectant au compte Windows Live ou Office 365, le logiciel enregistre les documents sur l’espace de stockage en ligne Skydrive plutôt que sur l’ordinateur, même si cette option reste disponible pour travailler en mode déconnecté.

Avec Office 2013, pour profiter pleinement du potentiel du cloud qui s’ouvre désormais aux particuliers, il faut s’inscrire à Office 365 ou avoir un compte Windows Live ID. Changement par rapport aux versions précédentes : pour les options liées au cloud, à chaque fois que l’utilisateur souhaitera utiliser un des logiciels de la suite, il devra s’identifier et son icône d’avatar s’affichera en haut à droite de la fenêtre. © Sylvain Biget, EP
Avec Office 2013, pour profiter pleinement du potentiel du cloud qui s’ouvre désormais aux particuliers, il faut s’inscrire à Office 365 ou avoir un compte Windows Live ID. Changement par rapport aux versions précédentes : pour les options liées au cloud, à chaque fois que l’utilisateur souhaitera utiliser un des logiciels de la suite, il devra s’identifier et son icône d’avatar s’affichera en haut à droite de la fenêtre. © Sylvain Biget, EP

Avec le cloud, les documents sont synchronisés en permanence

L’idée de Microsoft est que les utilisateurs puissent disposer de leurs documents sur plusieurs terminaux : ordinateur, tablettesmartphone. Les documents réalisés avec l’un ou l’autre de ces appareils doivent donc être en permanence synchronisés.

Ainsi, comme le suggère un petit clip introductif qui s’affiche lors de l’installation de la suite, il est possible de créer un document à la maison sur l’ordinateur familial ou une tablette, puis de le retrouver et de le continuer au bureau sur un autre poste, sans avoir à se soucier des questions de transfert.

Dès que le logiciel est ouvert, il affiche le travail laissé en l’état. Quel que soit le dispositif employé, toutes les personnalisations de réglages et les modèles de documents réalisés par l’utilisateur se trouveront aussi sur l’ensemble de ses dispositifs.

Office 2013 : conçu pour le tactile et l'univers collaboratif

Au niveau visuel, le principal changement provient de l’interface. Moins contrastée et arrondie, elle évolue pour s’adapter aux exigences des écrans tactiles. C’est pourquoi les intitulés des onglets des rubans d’options occupent plus de place, pour être touchés du bout des doigts. Les icônes sont élargies. Les couleurs de chaque logiciel de la suite sont également accentuées et contrastées par rapport aux versions précédentes. Pour Outlook, la couleur dominante est désormais le bleu clair au lieu du jaune.

Les logiciels de la suite permettent de travailler de façon collaborative. Les modifications effectuées par les différentes personnes travaillant sur le même document apparaissent sous l’apparence de notes. On peut discuter directement (Skype, Lync) avec l’auteur de la note en question à partir de celle-ci sans devoir ouvrir un autre logiciel.

On remarque l’arrivée d’une option baptisée Partage (Share). Comme son nom l’indique, elle sert à diffuser un document pour travailler dessus à plusieurs. Elle est disponible en cliquant sur l’onglet « Fichier ». Une présentation en ligne du document peut s'envoyer en un simple lien. Les correspondants se transforment en spectateurs, puisqu’ils ont la possibilité de voir, à partir de leur navigateur, les modifications du document s’appliquer en temps réel.

Word et Excel 2013

Grande nouveauté, plutôt que de passer par un logiciel spécialisé, avec Word 2013 il est désormais possible de modifier directement les documents PDF. Pour les tablettes, Word permet de lire les documents en les feuilletant en plein écran et en mode paysage, plutôt que de les faire défiler de haut en bas.

Excel se dote quant à lui d’une option baptisée Flash Fill pour le moment, puisque la suite n’est disponible qu’en anglais et en espagnol dans cette version bêta. Pour comprendre à quoi elle sert, prenons un exemple. Dans un tableau doté d’une colonne listant des prénoms et des noms, vous voulez extraire seulement les noms pour les ajouter dans une autre colonne. Pour cela, saisissez le premier dans la nouvelle colonne. Excel note que vous cherchez certainement à recopier ces noms dans la nouvelle colonne et simule en grisé cette possibilité. Il suffit de cliquer sur le bouton Flash Fill, qui se trouve dans l’onglet « Données » (Data), pour confirmer cette volonté.

Exemple de possibilité avec l'option Flash Fill d'Excel 2013. © Sylvain Biget, EP
Exemple de possibilité avec l'option Flash Fill d'Excel 2013. © Sylvain Biget, EP

Outlook et Powerpoint 2013

Dans la fenêtre d’affichage de prévisualisation des e-mails d'Outlook, à droite, on peut répondre directement, sans qu’une nouvelle fenêtre ne vienne s’afficher. En bas à gauche de la fenêtre, les icônes qui permettaient d’accéder au calendrier, au carnet d’adresses et aux tâches ont laissé place à de gros intitulés prévus pour les écrans tactiles. Lorsque l’on passe la souris sur le calendrier, il s’affiche et il est possible d’y accéder sans perdre la vue sur la boîte de réception.

Avec Outlook 2013, il est possible d'écrire un e-mail tout en affichant le calendrier. © Sylvain Biget, EP
Avec Outlook 2013, il est possible d'écrire un e-mail tout en affichant le calendrier. © Sylvain Biget, EP

Le logiciel de création de présentations Powerpoint 2013 permet quant à lui de réorganiser sur une tablette, au fur et à mesure, les diapositives pendant la présentation, sans que le public ne puisse s’en rendre compte.

Office 2013 ne fonctionnera qu’à partir de Windows 7 et nécessitera au moins 1 Go de mémoire vive, 3,5 Go d’espace sur le disque dur et un processeur cadencé à 1 GHz.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires