Mots-clés |
  • informatique,
  • drone,
  • Android

Myo, le brassard qui transforme l’avant-bras en souris

La société canadienne Thalmic Labs a présenté Myo, un brassard qui se porte à l’avant-bras droit. Il est capable d’interpréter les contractions musculaires de l’utilisateur lorsqu’il bouge la main et ses doigts. Il permet de se substituer à une souris ou une manette de jeux pour piloter un ordinateur ou diriger un drone.

Lorsqu’il détecte les mouvements des muscles de l'utilisateur, le  dispositif sait identifier les déplacements de chaque doigt de la main  droite. En associant aux données recueillies par les capteurs avec  celles du gyroscope, Myo est également capable d’interpréter la position de la main  et de chaque doigt dans l’espace. © Myo Lorsqu’il détecte les mouvements des muscles de l'utilisateur, le dispositif sait identifier les déplacements de chaque doigt de la main droite. En associant aux données recueillies par les capteurs avec celles du gyroscope, Myo est également capable d’interpréter la position de la main et de chaque doigt dans l’espace. © Myo

Myo, le brassard qui transforme l’avant-bras en souris - 1 Photo

PDF

En matière de détection des mouvements, on parle beaucoup du Kinect avec toutes ses déclinaisons et utilisations possibles. Les actives recherches en matière d'interface explorent en effet aujourd'hui des pistes originales, comme les gants ou les lunettes. Voici maintenant Myo, le brassard qui analyse les mouvements musculaires de l’avant-bras lorsque son utilisateur bouge les doigts et le poignet. Ainsi, la vidéo de présentation de Thalmic Labs, la société canadienne qui a créé cet accessoire, montre qu’il est possible de faire défiler une page Web en soulevant ou en abaissant la main, et de déplacer des fenêtres en faisant glisser deux doigts. L’appareil, ressemblant à un brassard habituellement employé pour prendre la tension, est doté d’une multitude de capteurs, d’un gyroscope et d’un processeur ARM qui traite l’ensemble des données.

Myo interprète l’activité musculaire ainsi que les mouvements dans l’espace, ce qui permet d’interagir avec un ordinateur ou un autre appareil. La difficulté du laboratoire a été de capturer des signaux même faibles à partir de l’activité que génère chaque mouvement, puis de les interpréter pour les transformer en commandes. C’est cette technique qui est habituellement employée pour les électromyographies afin de contrôler l’activité musculaire et nerveuse d’un patient. C'est aussi pourquoi l’invention porte le nom de Myo.


Présenté lors du Mobile World Congress 2013 de Barcelone, le brassard détecteur de mouvements Myo peut servir à piloter un drone quasiment en temps réel en effectuant des mouvements du bras droit. © Myo

Bientôt compatibles avec tous les mobiles ?

Sur la vidéo de présentation, l’invention semble réactive. Ce qui paraît logique puisqu’en captant la contraction des muscles de l’avant-bras, le système peut anticiper le mouvement des doigts qui auront lieu une fraction de seconde plus tard. Une fois la commande envoyée via une liaison Bluetooth 4.0 Low Energy, l’utilisateur est immédiatement informé qu’elle a été prise en compte par un retour tactile sur le brassard.

Pour le moment, Myo est compatible avec Windows et OS X. Toutefois Thalmix Labs explique sur son site qu’il va délivrer prochainement des pilotes fonctionnant avec iOS et Android. Il compte également laisser les pilotes à disposition des développeurs afin qu'ils puissent libérer le potentiel du Myo, comme ce fut le cas pour Microsoft avec son Kinect. L’accessoire sera disponible en quantité limitée avant la fin de 2013 pour moins de 150 dollars (un peu plus de 115 euros). Il est déjà possible de passer une précommande sur le site du constructeur.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires