Mots-clés |
  • informatique,
  • Internet

Le MP3HD, un successeur pour le MP3 ?

Thomson vient d'annoncer la sortie d'un nouveau format de compression audio, dans la veine de MP3 et baptisé MP3HD, mais « sans perte », c'est-à-dire sans suppression d'information. Avantage par rapport à ses concurrents, il est rétro-compatible avec MP3.

Un nouveau logo, en attendant les appareils compatibles... Un nouveau logo, en attendant les appareils compatibles...

PDF

Voilà quinze ans que Thomson et l'Institut Fraunhofer (avec d'autres industriels, dont Philips) ont lancé le format MP3 (alias MPEG Audio Layer 3), au succès considérable. En réduisant d'un facteur dix la taille en octets d'un fichier audio, cette technique dite de compression a permis d'engranger un nombre significatif de morceaux de musique sur des appareils qui, à l'époque, ne pouvaient en enregistrer qu'un nombre bien trop faible pour le mélomane (un disque dur de 1 Go était alors un luxe).

La technique de compression du MP3 passe par une élimination d'informations sonores censément peu ou pas audibles (fréquences élevées, son couvert par un autre...). Pour cette raison, le procédé est dit à perte ou destructif (comme le JPeg pour les photographies). La qualité finale est donc plus faible que celle du morceau originel. Depuis, d'autres méthodes de compression ont vu le jour, dont certaines sans perte, comme le Flac (Free Lossless Audio Codec).

La concurrence est rude

C'est une évolution de ce genre que présentent aujourd'hui Thomson et l'Institut Fraunhofer avec le MP3HD. La qualité sonore est donc préservée par la compression, à ceci près que le taux d'échantillonnage n'est que de 44,1 à 48 kilohertz sur 16 bits, c'est-à-dire une valeur similaire à celle du MP3 mais plus faible que d'autres formats.

Son avantage est la rétro-compatibilité. En d'autres termes, un morceau encodé en MP3HD sera lisible par n'importe quel lecteur MP3 actuel. Le principe de cette compatibilité à rebrousse-poil n'est pas expliqué. Il est possible que la solution la plus simple ait été adoptée : le fichier MP3HD embarquerait une seconde version, encodée en MP3.

Ce nouveau format connaîtra-t-il le sort du MP3 Pro, déjà présenté comme un successeur du MP3 et qui offre une qualité finale nettement meilleure ? Présenté à la fin de 2001, ce format n'a connu qu'un petit succès. Payant (son utilisation par les éditeurs de logiciels ou les fabricants de matériels audio impose le paiement d'une redevance), il s'est heurté à d'excellentes méthodes gratuites, comme Ogg Vorbis et l'évolution dans le domaine est permanente, comme en témoigne l'ingénieux MXP4.

Sur le site du MP3, des codecs pour Windows et Linux sont déjà téléchargeables, qui permettent la conversion de fichiers au format Wave.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires