Mots-clés |
  • informatique,
  • tablette,
  • Android

Google montre sa tablette Nexus 7, Android Jelly Bean et... des lunettes

Google a dévoilé plusieurs nouveautés importantes en ouverture de sa conférence annuelle avec, pour commencer, une tablette 7 pouces fabriquée par Asus, la nouvelle version d’Android « Jelly Bean », un boîtier multimédia de salon et enfin Google Glass, ses fameuses lunettes à réalité augmentée.

La conférence Google I/O se déroule cette année  du 27 au 29 juin à San Francisco. Ce rendez-vous annuel est l’occasion pour Google  de présenter ses dernières nouveautés high-tech. © Google La conférence Google I/O se déroule cette année du 27 au 29 juin à San Francisco. Ce rendez-vous annuel est l’occasion pour Google de présenter ses dernières nouveautés high-tech. © Google

Google montre sa tablette Nexus 7, Android Jelly Bean et... des lunettes - 3 Photos

PDF

Après Apple il y a un peu plus de 15 jours et Microsoft la semaine dernière, c’était hier au tour de Google d’occuper le terrain avec une série d’annonces importantes lors de la keynote d’ouverture de sa conférence annuelle I/O.

On commence par la fameuse tablette qui alimentait les rumeurs depuis plus d’un an. Elle prend le nom de Nexus 7 en référence à la taille de son écran 1.280 x 800 pixels qui délivre une densité de 216 points par pouce. Asus, qui a fabriqué la tablette, y a intégré un System on a chip (SoC) Nvidia Tegra 3 quadruple cœur, 1 Go de mémoire vive, 8 ou 16 Go de stockage interne, une caméra frontale 1,2 mégapixel, un connecteur micro-USB, des modules Wi-Fi et Bluetooth ainsi qu’une puce NFC (near field communication) pour les échanges de données sans contact. La batterie de 4.325 milliampères-heures (mAh) est donnée pour 8 heures de lecture vidéo HD, 10 heures de navigation Internet ou de lecture de livres électroniques-journaux. Sur la balance, Nexus 7 affiche 430 g pour des dimensions de 198,5 x 120 x 10,45 mm.

Lors de la présentation, Google a insisté sur le fait que sa tablette était conçue pour Google Play, sa boutique en ligne qui vend des applications, des jeux, de la vidéo à la demande, de la musique, des livres électroniques et des magazines. Sans surprise, le modèle décrit est le même que ceux d’Apple, d'Amazon, de Barnes & Noble, de Samsung ou de Microsoft avec un terminal destiné à asseoir la vente de contenus numériques. Pour servir cette cause, la Nexus 7 semble pourvue d’assez bons atouts, notamment pour les graphismes avec une puce dotée de 12 cœurs et la navigation avec la version complète de Chrome.

En ce qui concerne le prix, Google s’attaque à Amazon et sa Kindle Fire en positionnant la Nexus 7 à 199 dollars (159 euros) pour la version 8 Go et 249 dollars (199 euros) pour la version 16 Go. La tablette est déjà disponible en précommande pour une livraison mi-juillet. Elle est pour le moment réservée aux États-Unis, au Canada, à l'Angleterre et à l'Australie. Google a bien confirmé que la Nexus 7 sera disponible dans d’autres pays mais sans donner de date.

La tablette Google Nexus 7, fabriquée par Asus, est pour le moment uniquement disponible pour les pays anglo-saxons. © Google
La tablette Google Nexus 7, fabriquée par Asus, est pour le moment uniquement disponible pour les pays anglo-saxons. © Google

Android 4.1 « Jelly Bean »

Cette tablette sera le premier terminal mobile à recevoir la toute nouvelle version d'Android 4.1 surnommée « Jelly Bean » également dévoilée hier soir à la conférence Google I/O. Le mot d'ordre de cette mise à jour est la fluidité avec un important travail effectué sur les performances. Ainsi, l’échange de données sur la partie graphique a été triplé afin de supprimer tout effet de latence dans l’utilisation de l’interface d’Android 4.1, dont le taux de rafraîchissement passe à 60 images par seconde. Les widgets sont désormais capables de se redimensionner automatiquement en fonction de l’espace disponible.

Les développeurs de Google se sont également penché sur la fonction vocale de l'appareil afin de se mettre au niveau de la concurrence. La dictée vocale a été améliorée et peut même fonctionner hors connexion. Les utilisateurs pourront également effectuer des recherches en langage naturel sur Google et obtenir des résultats présentés sous forme de fiches et lus par une voix synthétisée. Les adeptes du clavier n’ont pas non plus été oubliés. Le système prédictif est encore plus pointu puisqu’il sera capable de prévoir le prochain mot susceptible d’être rédigé.

Enfin, l’application photo, déjà très efficace sous Android 4.0, est encore améliorée avec la possibilité de recadrer les clichés avant de les partager et de supprimer les photos ratées en les faisant glisser vers le haut de l’écran d’un geste du doigt. Un mode d’affichage en pellicule a aussi été ajouté afin de consulter rapidement les photos et les vidéos.

Comme d’habitude, ce sont les terminaux Android de la gamme Nexus (Galaxy Nexus et Nexus S) ainsi que la tablette Motorola Xoom (Motorola Mobility a été rachetée par Google l’année dernière) qui auront la primeur de cette mise à jour à partir de la mi-juillet. Pour les autres smartphones et tablettes Android en circulation, la disponibilité dépendra du bon vouloir des constructeurs concernés. Le kit de développement d’Android 4.1 est, quant à lui, d’ores et déjà disponible.

Nexus Q, une passerelle multimédia

Google a de plus décidé de compléter son écosystème en créant un lien entre le salon et ses terminaux mobiles. On a donc aussi découvert hier le Nexus Q, un boîtier multimédia sous Android 4.0 qui permet de diffuser directement sur des enceintes ou un téléviseur les contenus provenant de Google Play et de YouTube que l’on lira à partir d’une tablette ou d’un smartphone Android en utilisant une connexion sans fil.

Le boîtier Nexus Q joue sur un design épuré propre à se fondre dans un salon. Google précise que ce produit est entièrement conçu et fabriqué aux États-Unis. © Google
Le boîtier Nexus Q joue sur un design épuré propre à se fondre dans un salon. Google précise que ce produit est entièrement conçu et fabriqué aux États-Unis. © Google

Le Nexus Q se présente sous la forme d’une sphère noire de 116 mm de diamètre qui renferme un processeur ARM Texas Instruments OMAP 4460 double cœur, 1 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage et un amplificateur de 2 x 12,5 W auquel on peut directement relier une paire d’enceintes. Le boîtier comporte une connectique complète avec ports micro-HDMI et USB, une prise Ethernet et des modules sans fil Bluetooth, Wi-Fi et NFC

Google a également prévu un mode de partage pour les invités qui permet à plusieurs personnes de synchroniser leurs appareils sur le réseau Wi-Fi auquel est connecté le Nexus Q. Ainsi, chacun peut ajouter son morceau de musique, sa vidéo ou sa photo à la lecture en cours. Pour le moment, le Nexus Q ne sera disponible qu’aux États-Unis à 299 dollars (239 euros).

Google Glass : lunettes à réalité augmentée

Un peu à la manière d’Apple, Google a conclu sa conférence d’hier soir avec une annonce inattendue. Sergueï Brin, le cofondateur de Google, est monté sur scène pour affirmer que les fameuses Google Glass, les lunettes à réalité augmentée sur lesquelles la firme travaille depuis plus de 2 ans, allaient être commercialisées. Il les a dévoilées après une mise en scène spectaculaire impliquant des parachutistes, des alpinistes et des freestylers à vélo. 

Pour le moment, ces Google Glass permettent de partager des photos et des vidéos grâce à la caméra intégrée dans la monture. Elles se pilotent via à un pavé tactile placé dans la branche droite de la lunette ainsi qu’avec des mouvements de la tête et des yeux.

Mais trêve de réjouissance, elles ne sont proposées en précommande qu’aux seuls participants de la conférence Google I/O qui devront débourser 1.500 dollars (quelque 1.200 euros) pour une paire et attendre début 2013 pour la recevoir. Une sorte de test bêta payant pour quelques happy few sur lesquels Google compte pour peaufiner ce produit novateur.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires