Mots-clés |
  • informatique,
  • tablette,
  • smartphone,
  • SoC

Google lance une tablette 10 pouces et un smartphone Nexus 4

Google a dévoilé hier plusieurs nouveautés matérielles, à commencer par une tablette de 10 pouces fabriquée par Samsung, un nouveau smartphone Nexus 4 signé LG et de nouveaux modèles de sa tablette Nexus 7. Le tout accompagné d’une mise à jour pour Android et du lancement en Europe de Google Musique à partir du 13 novembre.

La tablette 10 pouces avec laquelle Google s’attaque à l’iPad et à la  déferlante de tablettes Windows RT et Windows 8 que l’on devrait voir  arriver d’ici la fin de l’année. © Google La tablette 10 pouces avec laquelle Google s’attaque à l’iPad et à la déferlante de tablettes Windows RT et Windows 8 que l’on devrait voir arriver d’ici la fin de l’année. © Google

Google lance une tablette 10 pouces et un smartphone Nexus 4 - 2 Photos

PDF

Contraint d’annuler la conférence de presse hier à New York en raison du passage de l’ouragan SandyGoogle a tout de même dévoilé les annonces prévues.

Dans un billet diffusé sur son blog, l’entreprise américaine a présenté une nouvelle tablette 10 pouces qui viendra s’aligner face à l'iPad 4 d’Apple et la tablette Surface de Microsoft. Fabriquée par Samsung, la Nexus 10 affiche 2.560 x 1.600 pixels avec une densité de 300 pixels par pouces (2.048 x 1.536 pixels et 264 ppp pour l’iPad 4). Elle reçoit un processeur Samsung Exynos double cœur 1,7 GHz, 2 Go de mémoire vive, 16 ou 32 Go de stockage interne, un capteur photo 5 mégapixels (vidéo full HD 1.080 p), une caméra frontale 1,9 mégapixel (vidéo HD 720 p) et une puissante batterie de 9.000 mAh qui assure, selon Google, jusqu'à 9 heures de lecture vidéo et plus de 500 heures en veille. La Nexus 10 sera commercialisée à partir du 13 novembre sur le magasin en ligne Google Play à partir de 399 euros pour la version Wi-Fi 16 Go et de 499 euros pour la version 32 Go.

Le Nexus 4 signé LG

Outre la Nexus 10, Google a aussi officialisé le Nexus 4, son nouveau smartphone fabriqué par LG et qui inaugure la toute dernière version 4.2 d’Android Jelly Bean. Doté d’un écran de 4,7 pouces affichant 1.280 x 768 pixels (320 pp), il est pourvu d’un system on a chip (Soc) Qualcomm Snapdragon S4 Pro quadruple cœur avec 2 Go de mémoire vive, 8 ou 16 Go de stockage interne, un capteur photo de 8 mégapixels, une caméra frontale de 1,3 mégapixel, des connexions sans fil Bluetooth, Wi-Fi, NFC, des microports USB et HDMI. La batterie de 2.100 mAh pourra être rechargée par un système sans fil à induction. Le Nexus 4 sera lui aussi disponible le 13 novembre à partir de 299 euros (hors abonnement) pour le modèle 8 Go et 349 euros pour le modèle 16 Go.

Le nouveau smartphone Nexus 4 conçu par LG embarque la toute dernière version Android 4.2 qui propose, entre autres nouveautés, un système de saisie gestuelle par glissement pour rédiger du texte. © Google
Le nouveau smartphone Nexus 4 conçu par LG embarque la toute dernière version Android 4.2 qui propose, entre autres nouveautés, un système de saisie gestuelle par glissement pour rédiger du texte. © Google

La tablette Nexus 7 passe à la 3G

On attendait également un rafraîchissement de la tablette Nexus 7 pouces. C’est chose faite avec l’arrivée d’une version proposant une connexion 3G pour 299 euros. La Nexus 7 est également déclinée en version Wi-Fi 32 Go à 249 euros. En entrée de gamme, le modèle 8 Go disparaît au profit d’une version 16 Go à 199 euros. La sortie de ces nouveaux produits s’accompagne de l’arrivée d’une mise à jour du système d’exploitation Android. On passe à la version Jelly Bean estampillée 4.2 avec à la clé plusieurs fonctions inédites. Il y a d’abord l’application Photo Sphere pour créer des photos panoramiques à 360° que l’on peut ensuite partager sur le réseau social Google+ ou sur Google Maps. Le clavier virtuel d’Android hérite d’un système de saisie gestuelle avec lequel on peut écrire un mot en faisant glisser le doigt sur les lettres.

Android 4.2 introduit aussi la gestion multiutilisateur pour les tablettes, ce qui signifie que l’on pourra sauvegarder plusieurs comptes avec des réglages et des contenus personnalisés. La mise à jour active une fonction de streaming entre un terminal Android et un téléviseur au moyen d’un adaptateur HDMI sans fil. Le système repose sur la technologie Miracast, un standard créé par le consortium Wi-Fi Alliance qui utilise une connexion Wi-Fi Direct sans passer par un routeur pour diffuser des contenus (films, vidéos YouTube, jeux, musique).

Autre nouveauté importante d’Android 4.2, de nouvelles cartes ont été ajoutées au service Google Now qui peut désormais fournir des informations en temps réel sur un vol, des réservations de restaurant, d’hôtel et le suivi de livraison. Google Now est une fonction de l’application Google Search introduite avec Android 4.1 et qui se veut un pendant à l’assistant vocal Siri d’Apple en fournissant à l’utilisateur des informations personnalisées. Pour cela, le système croise des données issues de divers services Google qu’une personne utilise mais aussi des requêtes fréquemment effectuées. Google Now peut ainsi répondre à des questions en langage naturel concernant des résultats sportifs, horaires de transports en commun, de spectacles, la météo ou encore les rendez-vous inscrits dans le calendrier. À propos de calendrier, Google n’a pour le moment pas précisé celui du déploiement de la mise à jour Android 4.2 dont la tablette Nexus 10 et le Nexus 4 auront la primeur.

Google Musique arrive en France

Pour finir, on a appris hier que le service Google Musique sera lui aussi lancé en Europe le 13 novembre. Il sera disponible depuis Google Play en Angleterre, Allemagne, France, Espagne et en Italie. Les clients pourront acheter de la musique mais aussi transférer leur discothèque personnelle sur un espace en ligne pour y avoir accès en streaming depuis n’importe quel terminal connecté muni d’un navigateur Internet.

Pour éviter une migration fastidieuse des morceaux vers le cloud, Google utilise un système « scan and match » qui inspecte le disque dur de l’utilisateur et compare les titres trouvés avec le catalogue de Google Musique. Chaque morceau identifié est alors ajouté à la collection en ligne. On peut ainsi transférer gratuitement jusqu’à 20.000 titres. Ce procédé est le même que celui qu’utilise Apple pour son service de musique, mais qui est payant. De son côté Amazon propose lui aussi un scan and match gratuit, limité à 250 titres. Avantage donc à Google Musique sur ce point.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires