Mots-clés |
  • informatique,
  • smartphone,
  • Android,
  • moteur de recherche

Apple accouche d'un iPhone 4S mais pas d'un iPhone 5

On attendait la version 5, mais c'est un iPhone 4S qui a été présenté au grand show d'Apple. Même les actionnaires étaient déçus. Pourtant, les améliorations sont réelles, et arrivent avec l'iOS 5.

L'iPhone 4S sera blanc ou noir. © Apple L'iPhone 4S sera blanc ou noir. © Apple

Apple accouche d'un iPhone 4S mais pas d'un iPhone 5 - 2 Photos

PDF

En l'absence de Steve Jobs, c'est le nouveau numéro un d'Apple, Tim Cook, qui a présenté mardi soir le show annuel au siège de l'entreprise, à Cupertino. Un cran en dessous des grandioses perspectives dessinées par Jobs dans les précédentes éditions, celle-ci n'a finalement montré que des améliorations, ce qui a un peu déçu l'auditoire. Sans doute nerveux en ce moment, les investisseurs des marchés boursiers ont immédiatement vendu des actions Apple, faisant tomber son tarif de 5 %. La chute du cours n'a cependant pas eu lieu et la courbe s'est ensuite maintenue à la baisse, mais avec une faible pente.

Pourquoi cette déception ? Parce qu'Apple n'a pas appelé son nouveau téléphone iPhone 5 mais iPhone 4S... Extérieurement, l'appareil ne se distingue pas du tout de son prédécesseur, si ce n'est une différence de poids de 3 grammes (139 contre 136 pour le 4 tout court). Face à la puissante vague des mobiles fonctionnant avec Android, on attendait une réponse forte d'Apple, qui n'est pas venue.

Pourtant, ce nouvel iPhone, avec un S comme Super, semble effectivement apporter de réels progrès dans plusieurs domaines. L'essentiel est à l'intérieur, d'abord avec un processeur A5, le même que celui de l'iPad 2. La vitesse de travail serait « multipliée par 7 », affirme Apple. Ce surcroît de puissance n'affecterait pas l'autonomie, qui serait de dix heures de lecture de vidéos ou de 8 heures de conversation téléphonique, des valeurs semblables à celles du 4.

Non, le nouveau modèle d'iPhone n'est pas plus fin, comme l'espéraient certains. © Apple
Non, le nouveau modèle d'iPhone n'est pas plus fin, comme l'espéraient certains. © Apple

Un téléphone qui écoute son maître

Apple a modifié l'antenne, qui est maintenant double, pour éviter les problèmes de réception rencontrés sur le 4. L'appareil photo est un nouveau modèle, avec 8 mégapixels (au lieu de 5). Son obturateur ouvre à f2,4 et le capteur permet la vidéo en HD 1080 p. Le système d'exploitation est le nouvel iOS5, qui sera disponible au téléchargement le 12 octobre et pourra s'utiliser avec les autres iPhone. On connaît déjà ce système, présenté aux développeurs en juin dernier, et qui arrive avec iCloud, ce principe de stockage automatique des données dans les serveurs d'Apple. Les données (photos, courriers...) sont enregistrées dans différents appareils sous iOS 5 (par exemple un Mac et un iPhone). On sait que l'on pourra twitter des photos, tchatter avec iMessage et faire envoyer des cartes de vœux par la poste.

La nouveauté importante... ne concerne pas que le 4S et n'en est pas vraiment une : le nouvel iPhone intègre la fonction de reconnaissance vocale baptisée Siri et reposant sur Wolfram Alpha, le moteur de recherche (sur le Web) en langage naturel. Cette application est déjà téléchargeable en version anglaise sur l'AppStore aux États-Unis et fonctionne sur les précédents modèles, jusqu'au 3 GS. Elle est désormais adaptée au français. Siri est « un assistant intelligent qui vous aide à faire ce que vous avez à faire, sur simple demande », explique Apple. Il suffit en effet, par exemple, de demander quel temps il fait pour que l'iPhone, connaissant sa position, affiche les prévisions météo de la région. Activée dès l'appui sur la touche Home, Siri peut aussi chercher dans le carnet d'adresses.

Disponible le 14 octobre dans sept pays (dont la France), le 4S est annoncé entre 200 et 400 dollars selon la quantité de mémoire choisie (soit entre 150 et 300 euros). Le modèle 4S ne disparaît pas pour autant, ni même le 3GS dont Apple affirme qu'il sera gratuit avec certaines formules d'abonnements.

Tim Cook a aussi présenté les nouveautés de la gamme iPod, ce baladeur vieux de dix ans, qui voit disparaître le modèle Classic, avec disque dur (un modèle qui va désormais intéresser les collectionneurs). Le Nano, lui, accueille des icônes plus grandes.

À part Siri, les nouveautés de l'automne 2011 sont donc en retrait par rapport aux évolutions des années précédentes, alors que bouillonne la créativité asiatique autour d'Android. Mais on attend l'iPhone 5 en 2012...


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires