Mots-clés |
  • High-Tech,
  • satellite,
  • tablette,
  • GPS,
  • glonass

La géolocalisation encore plus précise grâce à une nouvelle puce

Une puce fabriquée par Broadcom améliore la précision de la géolocalisation en combinant les informations issues de plusieurs systèmes de localisation par satellites. Elle rend même possible le positionnement à l'intérieur d'un bâtiment en utilisant astucieusement les divers capteurs présents dans un terminal mobile.

La BCM4752 de Broadcom peut se connecter simultanément à davantage de satellites que toutes les autres puces du marché. Elle dispose, en outre, d’un autre atout, celui de l’autonomie, puisqu’elle consommerait deux fois moins d’énergie que les autres puces. © Cnes La BCM4752 de Broadcom peut se connecter simultanément à davantage de satellites que toutes les autres puces du marché. Elle dispose, en outre, d’un autre atout, celui de l’autonomie, puisqu’elle consommerait deux fois moins d’énergie que les autres puces. © Cnes  

La géolocalisation encore plus précise grâce à une nouvelle puce - 2 Photos

PDF

En entrant dans un hypermarché, on aimerait que la localisation du GPS se poursuive pour trouver facilement les carottes, les tournevis cruciformes et la nourriture pour le chat que l'on est venu chercher. Un jour, au prix, peut-être, d'une litanie de promotions en cours dans le magasin, cette géolocalisation interne et très précise sera possible, si l'on en juge par la présentation de la BCM4752, une nouvelle puce de communication développée par Broadcom. Cette entreprise américaine spécialisée dans les semi-conducteurs destinés aux terminaux mobiles fournit notamment les puces Wi-Fi et Bluetooth des tablettes et smartphones d'Apple.

La particularité de la puce BCM4752 est qu’elle peut recevoir simultanément les signaux en provenance des 4 constellations totalisant 59 satellites : le système américain GPS, le système russe Glonass, le système japonais QZSS (Quasi-Zenith Satellite System) et le SBAS (Satellite-Based Augmentation System) qui gère des normes de correction du positionnement pour augmenter la précision. Broadcom explique que cette réception multicanaux améliore non seulement la précision de la localisation en temps réel mais permet également une acquisition plus rapide en sélectionnant le meilleur signal disponible en fonction du lieu. La BCM4752 réduit le TTFF ou time to first fix, c'est-à-dire le temps nécessaire à un système de navigation pas satellites (Global Navigation Satellite System ou GNSS) pour établir la connexion initiale.

Cette vélocité peut par exemple permettre un lancement plus rapide d’une application de cartographie ou de limiter les pertes de signal en cas de passage dans un tunnel ou dans un environnement urbain dense. « Parce que la BCM4752 peut accéder simultanément à plus de satellites que les autres puces, elle peut calculer cette information plus rapidement, apportant ainsi une expérience utilisateur plus confortable », nous a expliqué un responsable technique de Broadcom. L’autre avantage mis en avant est la consommation d’énergie qui serait inférieure de 50 % par rapport aux puces actuelles.

La puce BCM4752 peut recevoir les signaux des principaux systèmes de localisation par satellites, gagnant ainsi en précision et en vitesse de connexion. © Broadcom
La puce BCM4752 peut recevoir les signaux des principaux systèmes de localisation par satellites, gagnant ainsi en précision et en vitesse de connexion. © Broadcom

Localisation indoor

Par ailleurs, la BMC4752 a aussi la capacité d’assurer la localisation à l’intérieur d’un bâtiment, là où le GNSS n'est pas toujours opérationnel. Comment ? En recueillant le signal radio émis par les modules Bluetooth, Wi-Fi, NFC, les puces GSM, mais aussi en utilisant les divers capteurs (accéléromètre, boussole, gyroscope ou altimètre) présents dans un smartphone ou une tablette. Broadcom estime que son innovation peut ouvrir la voie à de nouveaux services géolocalisés grâce auxquels les commerçants pourront par exemple savoir précisément lorsqu’un client entre dans leur magasin.

Autre hypothèse, une entreprise pourrait créer une application qui basculerait automatiquement un smartphone en mode silencieux lorsqu’une personne arrive sur son lieu de travail. Cela pourrait également être utilisé par les administrations ou dans certains lieux publics (cinémas, théâtres, musées…). Henry Rael, de chez Broadcom, nous a précisé que la puce a été conçue pour être aisément intégrée aux architectures de smartphones actuelles. « La puce exécute son logiciel sur le processeur du smartphone. En dehors de cela, il n’y a pas de prérequis techniques particuliers. » Broadcom nous a indiqué que les premiers terminaux équipés de cette nouvelle puce seront commercialisés durant le dernier trimestre 2012.

 


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires