Mots-clés |
  • High-Tech

L'art et les faussaires : l'informatique au secours des experts

Des chercheurs américains ont mis au point un logiciel qui étudie les caractéristiques du « coup de pinceau » des grands maîtres pour authentifier les oeuvres d'art.

Une oeuvre du Pérugin

Une oeuvre du Pérugin

PDF

Hany Farid, Daniel Rockmore et Siwei Lyu du Darmouth College, à Hanover, aux États-Unis ont créé et mis au point un logiciel qui devrait rendre la tâche plus dure aux faussaires. À partir d'images haute résolution, ce programme analyse les caractéristiques du « coup de pinceau » de l'artiste. Il permet ainsi de comparer plusieurs oeuvres attribuées à un peintre et d'en extraire à partir de l'analyse statistique celles qui sont l'oeuvre de faussaires. Elle permet aussi, au sein du même tableau, de différencier les parties attribuées à un maître ou à ses élèves.

Les auteurs de logiciel insistent sur le fait que celui-ci est un outil destiné à aider les experts et non pas à les remplacer. Rien ne remplace l'oeil et l'analyse humaine. Ce logiciel devrait prendre sa place à côté des nombreux outils que la science fournit aux experts en oeuvre d'arts.

Pour l'instant, ce programme a permis de faire le tri entre des oeuvres dûment authentifiées de Pieter Bruegel des faux connus. Il a aussi permis de différencier ce qui est dû à Pietro Vannucci, dit Le Pérugin, des parties peintes par ses élèves, une pratique courante de la Renaissance.

Mais ce programme n'aura fait ses preuves que lorsqu'il aura permis l'identification d'un faux encore insoupçonné.


A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires