Mots-clés |
  • Univers,
  • satellite,
  • orbite géostationnaire

Biographie de Arthur Charles Clarke

(1917-12-16 - 2008-03-19)

Ecrivain et inventeur

PDF

Principales découvertes

Auteur de nombreux ouvrages de science-fiction, dont le plus connu est 2001, l'Odyssée de l'espace, il est également l'inventeur du concept de l'orbite géostationnaire pour les satellites.

Sa biographie

Arthur C. Clarke est né le 16 décembre 1917 en Angleterre. Incorporé dans l'armée de l'air britannique pendant la seconde guerre mondiale, il est chargé de la mise au point d'un réseau d'alerte radar.

A la fin de la guerre, en 1945, il se fait connaître en rédigeant un article sur les satellites de communications. Il est le premier à imaginer ce qu'est une orbite géostationnaire : en plaçant des satellites à une certaine distance de la Terre, ils tournent dans le même sens et à la même vitesse que notre planète. Vus depuis la Terre, ces satellites semblent donc immobiles, ce qui permet d'en capter les émissions avec une simple antenne fixe, un procédé particulièrement intéressant pour les télécommunications. En disposant judicieusement plusieurs satellites sur cette orbite (appelée aussi orbite de Clarke) on assure ainsi la couverture complète d'une zone géographique.

L'ascenseur spatial a été rendu célèbre par A. C. Clarke dans son roman Les fontaines du Paradis. 
L'ascenseur spatial a été rendu célèbre par A. C. Clarke dans son roman Les fontaines du Paradis

A partir de 1951 A. C. Clarke vit de sa plume. Il publie sa première nouvelle, La Sentinelle, le récit d'une expédition lunaire qui découvre une réalisation extra-terrestre chargée de surveiller les humains. En 1956 Clarke s'installe définitivement au Sri Lanka où il peut assouvir sa passion pour la plongée sous-marine.

En 1968 le livre 2001, l'Odyssée de l'espace le rend célèbre. L'histoire est écrite en même temps que la réalisation du film, sous la conduite de Stanley Kubrick, et reprend un certain nombre d'évènements narrés dans La Sentinelle. Cette odyssée de l'espace comptera quatre titres (2001, l'Odyssée de l'espace - 2010, Odyssée deux - 2061, Odyssée trois - 3001, l'Odyssée finale) , le dernier écrit en 1997.

Clarke cherche toujours à glisser dans ses nouvelles des concepts futuristes s'appuyant sur des connaissances scientifiques reconnues, à la manière de Jules Verne. C'est ainsi qu'en 1978, dans Les fontaines du Paradis, il propose l'idée de l'ascenseur spatial : une station orbitale reliée à la Terre par un câble le long duquel on hisserait les morceaux des futures cités de l'espace. Clarke écrira deux autres sagas de science-fiction, Rama qui compte 4 titres et Base Vénus qui en compte 6.

L'auteur meurt le 19 mars 2008. Deux ans après sa disparition, Futura-Sciences a fait le point entre le récit visionnaire de 2010, Odyssée deux et la réalité scientifique.

Dans 2001, l'Odyssée de l'espace, Japet, satellite de Saturne, abrite la 'Porte des étoiles', un passage qui conduit vers des civilisations extraterrestres. Crédit Nasa
Dans 2001, l'Odyssée de l'espace, Japet, satellite de Saturne, abrite la "Porte des étoiles", un passage qui conduit vers des civilisations extraterrestres. Crédit Nasa