Mots-clés |
  • Astronomie

Biographie de Francis Rocard

(1957 - )

Astrophysicien Coordonnateur du programme d'exploration de Mars

PDF

Sa biographie

Né le 23 mai 1957 à Paris, M. Francis Rocard est Docteur es Science en Astrophysique (1986) de l'Université Paris-Sud.

Il a débuté sa carrière comme astrophysicien au CNRS et a participé aux expériences IKS de la mission VEGA de survol de la comète de Halley en 1986 et ISM de la mission PHOBOS-88 d'étude minéralogique de la surface de Mars.

En 1989, il entre au Centre National d'Etudes Spatiales où il est responsable des programmes d'exploration du système solaire. A ce titre, il a suivi la réalisation des missions MARS-96 d'exploration de Mars avec la Russie, CASSINI-HUYGENS d'étude du système de Saturne et de son satellite Titan en coopération avec l'Agence spatiale européenne et la NASA et ROSETTA, mission d'étude d'une comète avec l'ESA.

Depuis 1998, il coordonne la mise en œuvre du programme d'exploration de Mars à travers les missions MARS EXPRESS, NETLANDER et à plus long terme la mission de retour d'échantillons.

Son métier au quotidien

Un métier au CNES : Responsable des Programmes d'Exploration du Système Solaire

Astrophysicien de formation, je travaille au Centre national d'études spatiales. Le CNES est l'agence française chargée de mettre en œuvre la politique spatiale française. En ce qui me concerne, je coordonne les missions d'exploration des planètes. Il faut tout de suite préciser qu'à ce jour aucune mission planétaire française n'a été réalisée. Par contre le CNES et les planétologues français sont présents dans à peu près toutes les grandes missions planétaires menées autrefois par la Russie et maintenant par l'Europe et les Etats-Unis. Je citerai les plus significatives : Voyager qui a survolé Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune ; Vega et Giotto qui ont survolé la comète de Halley en 1986 ; Phobos-88 et Mars-96 d'étude de Mars avec la Russie ; Cassini-Huygens qui atteindra Saturne en juillet 2004 ; Mars Express, première mission européenne martienne, qui atteindra Mars à Noël et Rosetta qui ira à la rencontre d'une comète en 2014.

Puisqu'il s'agit de missions scientifiques, ce sont les scientifiques qui recommandent au CNES de participer à telle ou telle mission, via des comités comme le Comité des Programmes Scientifiques du CNES.

Ce travail se fait dans un bureau et non dans un laboratoire. Il faut être en contact permanent avec les scientifiques concernées (ils sont environ 200 planétologues en France) qui réalisent dans leur laboratoire du CNRS ou des universités des expériences scientifiques financées par le CNES.

Cela nécessite de voyager beaucoup, afin de rencontrer les scientifiques et les agences spatiales d'Europe ou aux Etats-Unis et l'essentiel se dit et s'écrit en anglais.

A la Direction des Programmes, où je suis, nous nous focalisons sur le futur, sur la préparation de nouvelles missions ou projets. Par contre quand ceux-ci sont décidés, un chef de projet, ayant un profil d'ingénieur, est nommé au Centre Spatial de Toulouse du CNES pour mettre en œuvre le projet jusqu'au lancement de la fusée.

Ensuite mon rôle est de veiller à ce que les expériences scientifiques sont exploitées afin d'en extraire les résultats scientifiques tant espérés. Ces résultats font alors l'objet de publications dans des revues spécialisées. De ces résultats naîtront les idées pour la prochaine mission qui mettra 7 à 8 années pour être réalisée.

Sa dédicace

La science soufre actuellement d'une désaffection de notre jeunesse. Il est donc important d'expliquer, de montrer, de vulgariser pour le plus grand nombre ce que la science réalise.

L'action de futura-sciences est l'exemple à suivre afin que les plus jeunes s'intéressent aux progrès de la science et à ses réalisations.

J'ai la chance de travailler dans le domaine spatial et plus particulièrement dans les missions d'exploration des planètes. Cette discipline est fascinante par les découvertes qu'elle apporte, et par les images de mondes nouveaux qui nous arrivent de ces sondes lointaines. Il faut montrer ces images et faire partager ces découvertes afin qu'elles soient appréciées par tout un chacun.

Futura-sciences est un média idéal pour promouvoir ces magnifiques résultats, susciter la curiosité et finalement amener les jeunes, et les moins jeunes, à s'intéresser à la science dans ce qu'elle peut apporter de plus beau : la connaissance du monde … et des mondes qui nous entourent.

Francis Rocard Décembre 2003

Ses dossiers

  • L'armada martienne : MER, Mars Express, Spirit, Opportunity, Beagle II

    Phénomène sans précédent dans l'histoire, ce n'est pas moins de sept engins spatiaux qui seront en activité sur ou autour de la planète rouge au début de l'année prochaine afin de l'étudier ...