Mots-clés |
  • aéronautique

Biographie de André-Jacques Garnerin

(1769-01-31 - 1823-08-18)

Aérostier

PDF

Principales découvertes

André-Jacques Garnerin est l'inventeur en 1797 d'un appareil en toile appelé parachute.

Sa biographie

Né le 31 janvier 1769 à Paris, André-Jacques Garnerin est élève dans la classe de Jacques Alexandre César Charles, inventeur d'un ballon à gaz gonflé à l'hydrogène. Il effectue ses premières expériences dans les airs à l'âge de 19 ans, commençant par de courts voyages en ballon. Ses succès conduiront à la création d'un corps militaire spécial d'aéronautes. Il intègre l'armée avant d'être fait prisonnier par les Anglais en 1793. Durant sa captivité, il imagine de s'échapper grâce à un parachute. Il est finalement relâché en 1795. Nommé « aérostier des fêtes publiques », André-Jacques Garnerin est chargé de l'ascension des montgolfières, car les proclamations étaient souvent faites dans les airs durant la Révolution française.

André-Jacques Garnerin, inventeur du parachute

Il effectue son premier saut en parachute le 22 octobre 1797, en sautant d'un ballon au-dessus du parc Monceau, à Paris. Il fait sensation en se posant doucement alors que la foule craignait de le voir s'écraser au sol. À cette époque, le parachute n'est pas exactement celui que nous connaissons aujourd'hui. Semblable à un parapluie géant, il consiste en effet à atténuer la chute de la nacelle, après que la corde qui relie celle-ci au ballon a été coupée. Le 12 octobre 1799, Garnerin saute dans le vide avec sa future femme, Jeanne Geneviève Labrosse. C'est elle qui, le 11 octobre 1802, dépose le brevet du parachute au nom de Garnerin. Les expériences de l'aéronaute forcent l'admiration des cours européennes, et Garnerin est invité à montrer ses exploits en Angleterre, en Allemagne mais aussi en Russie, où il effectue en 1803 de multiples voyages en ballon avec son épouse et obtient le titre de Grand Aéronaute du Nord.

Garnerin décède le 18 août 1823 à Paris. Ses nombreuses descentes en parachute ont contribué à l'enthousiasme considérable pour cet appareil et son perfectionnement au début du XXe siècle, surtout dans un but militaire.