Mots-clés |
  • Astronomie,
  • astéroïde,
  • comète,
  • collision
Astéroïdes : l'apocalypse demain ?

Certains astéroïdes, dans leur course spatiale, s'approchent parfois de l'orbite terrestre. Ces géocroiseurs sont-ils une menace réelle pour la Terre ? Quels sont les moyens de prévention des risques de collision ? 

Page 7 / 10 - Fin du monde : le mythe de la planète Nibiru Sommaire
PDF
Jean-Pierre Luminet Astrophysicien Observatoire Paris Meudon

Une prédiction circule, selon laquelle le monde prendrait fin… dès décembre 2012 ! À l’origine de la rumeur, des déclarations selon lesquelles Nibiru, une prétendue planète découverte par les anciens Sumériens, se dirigerait vers la Terre. Un écrivain d’origine russe affirmait avoir trouvé et traduit des documents sumériens qui permettaient d’identifier la planète Nibiru, orbitant autour du Soleil tous les 3.600 ans. Ces documents relataient l’histoire « d’anciens astronautes », envoyés d’une civilisation extraterrestre pour visiter la Terre.

À la suite de cela, une illuminée, prétendant qu’elle recevait des messages télépathiques de ces extraterrestres, annonça sur son site Web que les habitants d’une planète en orbite autour de l’étoile Zeta Reticuli l’avaient mise en garde quant aux dangers que la planète X/Nibiru faisait courir à la Terre. La catastrophe était initialement prévue pour mai 2003, mais rien ne s’étant produit, le jugement dernier a été reporté au mois de décembre 2012. Finalement, la fable a été mise en relation avec le calendrier maya et le solstice d’hiver de 2012 – donnant naissance aux sombres mais absurdes prophéties sur la date du 21 décembre 2012.

Le satellite Iras en pleine action. Il n'a trouvé aucune trace d'une planète inconnue fonçant en direction du Soleil, comme la prétendue Nibiru qui devait annoncer la fin du monde. © Nasa
Le satellite Iras en pleine action. Il n'a trouvé aucune trace d'une planète inconnue fonçant en direction du Soleil, comme la prétendue Nibiru qui devait annoncer la fin du monde. © Nasa

À la recherche (vaine) de la planète Nibiru

En 1983, le satellite d’astronomie en infrarouge de la Nasa, Iras, a mené une inspection du ciel pendant 10 mois et découvert de nombreuses sources infrarouges. Il en a catalogué au total 350.000. Un grand nombre de ces sources étaient inconnues au départ. Tous les « mystérieux » objets se sont révélé être des galaxies lointaines. Aucune source de l’Iras ne s’est jamais avérée être une planète, Nibiru, X ou quelle qu’elle soit, attestant, s’il en était besoin, que Nibiru est un mythe sans aucun fondement.

Pour un astronome, des affirmations sur une planète qui se trouverait « à proximité » en étant « invisible » sont tout simplement absurdes, tout comme les théories du complot paranoïaques. Même s’il le voulait, aucun gouvernement ne pourrait dissimuler l’existence d’une planète. Si Nibiru existait, elle serait suivie par des milliers d’astronomes, amateurs et professionnels, répartis dans le monde entier. Photos et articles circuleraient à l’envi. La communauté des astronomes, et des scientifiques en général, serait bien en peine de garder le secret, même si on le lui ordonnait. Comment espérer cacher une planète qui se dirige vers l’intérieur du Système solaire ?

Niburu n’est donc rien de plus qu’un de ces nombreux canulars sciemment destinés à faire couler de l’encre ou à affoler les populations, les détournant par ailleurs de problèmes scientifiques plus importants et bien réels, quant à eux, comme le réchauffement climatique et la destruction de la biodiversité.

Astéroïdes : l'apocalypse demain ? - 1 Photo

A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires