Mots-clés |
  • Univers

Parasol

PDF

Deuxième microsatellite de la filière Myriade développée par le CNES, Parasol embarque à son bord un radiomètre imageur à grand champ Polder (Polarization and Directionality of the Earth's Reflectances) conçu grâce à la contribution du Laboratoire d'Optique Atmosphérique de Lille (CNRS-USTL). Celui-ci mesure les caractéristiques directionnelles et la polarisation de la lumière réfléchie par l'ensemble Terre/atmosphère, afin d'améliorer notre connaissance des propriétés radiatives et microphysiques des nuages et des aérosols.

Lancé par Ariane 5 G+ depuis le port spatial européen de Kourou en Guyane, Parasol, dont la durée de vie nominale est de deux ans, sera positionné par rapport aux satellites Aqua et Aura (NASA), Calipso (NASA/CNES), Cloudsat (NASA, Agence spatiale canadienne), de façon à compléter la formation appelée "A-train". Première mondiale, cet observatoire spatial exceptionnel, complété en 2008 par OCO (NASA), offrira simultanément toutes les techniques de mesures actuellement disponibles pour l'observation des nuages et des aérosols, depuis la radiométrie passive jusqu'au sondage actif par lidar et par radar.


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires