Mots-clés |
  • station spatiale internationale,
  • vols habités,
  • rotation des équipages,
  • Nasa,
  • soyouz,
  • Utilisation de l'espace,
  • ISS,
  • station spatiale internationale

ISS : l'astronaute Jeff Williams battra un record de vie dans l'espace

Après avoir brillamment mis en orbite la sonde ExoMars 2016, l'Agence spatiale russe Roscosmos devrait lancer ce samedi un équipage de trois astronautes à destination de la Station spatiale internationale (ISS), dont l'Américain Jeff Williams. À son retour sur Terre, il battra le record de durée cumulée dans l'espace pour un Américain. Record que détient actuellement Scott Kelly depuis le 2 mars 2016.

Le lanceur Soyouz sur son pas de tir du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Il doit décoller demain, samedi 19 mars 2016, à destination de la Station spatiale internationale (ISS). Il emporte une capsule Soyouz à l'intérieur de laquelle trois astronautes ont pris place, dont Jeff Williams qui devrait battre un record. © Nasa Le lanceur Soyouz sur son pas de tir du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Il doit décoller demain, samedi 19 mars 2016, à destination de la Station spatiale internationale (ISS). Il emporte une capsule Soyouz à l'intérieur de laquelle trois astronautes ont pris place, dont Jeff Williams qui devrait battre un record. © Nasa

ISS : l'astronaute Jeff Williams battra un record de vie dans l'espace - 1 Photo
soyouz TM20M exp47 nasa

PDF

Quinze jours après le retour sur Terre de Scott Kelly et Mikhail Kornienko, avec leur séjour record de 340 jours à bord de la Station spatiale internationale (ISS), trois nouveaux astronautes s’apprêtent à rejoindre le complexe orbital.

Si les conditions météorologiques le permettent, l’Américain Jeffrey Williams et les Russes Oleg Skriprotchka et Alexey Ovchinin (Expédition 47) s’envoleront samedi à bord d’un lanceur russe Soyouz. Ils rejoindront alors Tim Kopra, Tim Peake et Youri Malenchenko, présents à bord de l'ISS depuis le 15 décembre 2015 et qui devraient redescendre sur Terre début juin 2016.

Ces trois nouveaux arrivants resteront à bord de la Station spatiale jusqu’en septembre 2016. Pendant leur séjour dans l’espace, ils réaliseront des recherches sur les effets physiologiques et les troubles sur le système musculo-squelettique induits par les voyages spatiaux. Ils étudieront également la capacité des comprimés pharmaceutiques à se diluer en apesanteur. En prévision des futurs voyages au-delà de l’orbite terrestre, ils réfléchiront au moyen de réduire la taille du matériel d'entraînement physique à bord de l’ISS qu’utilisent quotidiennement les astronautes pour contrecarrer les effets de la microgravité sur le corps humain, notamment renforcer la solidité des os et la masse musculaire.

Dans leurs bagages, ils amèneront avec eux un embout flexible à installer sur le nez électronique E-nose de façon à mieux renifler les bactéries à bord du complexe orbital. Fabriqué par Airbus Defence and Space, il a été installé en 2012 dans la Station pour repérer d’éventuelles traces de contaminations microbiologiques liées à la culture de bactéries et de champignons.

À découvrir en vidéo autour de ce sujet :


Se nourrir fait partie des besoins vitaux de tout être vivant. Les astronautes ne peuvent donc pas y couper, même dans l’espace. Découvrez, grâce au Cnes, les techniques pour s'alimenter à bord de la Station spatiale internationale.


À voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires